Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Brève

leave a comment »

Certaines bandes musicales de films sont tellement bonnes qu’elles en viennent à avoir une vie propre. Je pense ici à la bande musicale du film The Mission qui est un parfait exemple pour illustrer ce que je tente d’expliquer. Imaginons maintenant une bande sonore de films, mais sans le film pour l’accompagner parce qu’il n’existe pas.

Découvert récemment, le groupe Xerath nous offre exactement cela. Une bande sonore de films, avec l’introduction, les passages dramatiques, les moments de tensions, les moments de relâchement, et la conclusion, mais sans film. Tout y est, sauf l’image du réalisateur. Et c’est une expérience extraordinaire.

Le dernier album du groupe, III, est magnifique. C’est un album d’une grande richesse, d’une grande profondeur, mais surtout, qu’on a envie d’écouter encore et encore.

XerathIII

Voici la première pièce de cet album que je vous recommande grandement!

Publicités

Written by Le barbare érudit

11 octobre 2014 à 15 h 08 min

Publié dans Musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s