Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Un jour à la fois…

leave a comment »

Non, pas la célèbre chanson du même nom. Plutôt la règle que j’ai toujours suivie depuis qu’en août 2000 je suis arrivé au Nunavik.

Ne sachant trop si j’allais m’y plaire ou non, je ne me suis jamais imposé de contraintes quant au nombre d’années que j’y resterais. Un jour à la fois, une année à la fois. Ma devise, ma règle.

Et là, après 14 ans au service de l’éducation des jeunes inuit, je tire ma révérence. Je m’en vais relever de nouveaux défis éducatifs ailleurs, sur la Côte-Nord.

Je quitte la commission scolaire Kativik sans regret, sans hargne, sans amertume. Je quitte serein, sachant que je me suis dévoué durant toutes ces années, toutes ces merveilleuses années, auprès des élèves du Nunavik. Je n’ai jamais promis de miracle, j’ai tout simplement promis de faire de mon mieux.

À suivre dans quelques semaines alors que je serai devenu Gens du pays

Publicités

Written by Le barbare érudit

20 mai 2014 à 15 h 31 min

Publié dans Général

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s