Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Les mois

with 3 comments

Des mois sans écrire sur ce blogue qui ressemble davantage à un terrain vague, à l’abandon, défraîchi, sans entretien. Ce genre de terrain devant lequel on passe et qu’on oublie, indifférent.

Des mois sans inspiration, sans le moindre mot qui en vaille la peine pour venir m’inspirer une quelconque phrase à coucher virtuellement sur ce papier inexistant.

Je ne suis pas mort, ou disparu, ou kidnappé, ou victime d’une sournoise attaque terroriste orchestrée par un groupuscule extrémiste au nom imprononçable. Non. Je me suis tout simplement tu, virtuellement parlant. Un jour, j’ai compris que lorsque tu n’as rien d’intéressant ou de pertinent à dire, tais-toi. C’est ce que j’ai fait.

Je ne sais pas ce qui arrivera de ce blogue. Je ne sais pas si je recommencerai à l’alimenter régulièrement comme je le faisais avant, au début. Mais ce petit coin de la toile m’appartient, et j’en toujours l’intention de m’en servir, ne serait-ce qu’à l’occasion pour venir y écrire quelques pensées, quelques idées, quelques réflexions.

PS Plusieurs superbes découvertes musicales durant mon silence. J’y reviendrai. C’est certain.

Publicités

Written by Le barbare érudit

27 août 2013 à 8 h 30 min

Publié dans Général

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tu me manques.

    Cannelle

    27 août 2013 at 11 h 26 min

  2. Les photos ont de la gueule… tu devrais pousser plus loin.

    La Rouge

    11 octobre 2013 at 20 h 59 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s