Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Jusqu’où aller trop loin?

leave a comment »

Un peu de contexte.

Durant un certain été, peut-être en 2009 ou en 2008, deux jeunes adolescentes organisent un party pyjama chez l’une d’elles. Durant la soirée, elles décident de prendre des photos d’elles dans des positions très suggestives, mais sans nudités. Elles les postent sur facebook. Plus tard, lorsque la direction de l’école qu’elles fréquentent apprend la chose, elles sont suspendues des activités parascolaires pendant une partie de l’année scolaire.

On trouve un compte-rendu plus détaillé ici de cette affaire -> http://arstechnica.com/tech-policy/news/2011/08/teenage-girls-facebook-photos-are-constitutionally-protected-speech.ars

Reprenons ça en termes plus clairs et plus directs. Deux ados font des niaiseries à la maison et l’école décide de les punir à cause de ça. En d’autres mots, l’école joue le rôle des parents, pas seulement à l’école, ce qui est dans sa mission, mais aussi à la maison, ce qui devrait être la mission des parents.

Suis-je le seul à ne pas trop trop comprendre la réaction de l’administration de cette école? À la limite, je pourrais comprendre que l’école communique avec les parents pour les informer de la situation sachant que ce ne sont pas tous les parents qui savent ce qui se retrouve sur la page facebook de leurs enfants, mais de là à appliquer des mesures disciplinaires à des élèves pour des activités qui ne sont aucunement reliées à l’école, il me semble qu’on sort drôlement du cadre défini par la mission de l’école, non?

Parfois, je me demande à quoi pensent ces individus lorsqu’ils prennent la décision de poser un geste semblable. Ne leur est-il pas venu à l’esprit que ce qui se passe à la maison ne relève en aucun cas de l’autorité scolaire sauf s’il existe un doute sur la protection de l’intégrité physique et psychologique de l’enfant, auquel cas il faut en informer les autorités compétentes (la DPJ au Québec)?

Il y a de quoi se demander quel est le niveau de jugement de certains individus. Que des ados fassent des conneries, rien de plus normal. Et c’est le rôle des parents et des éducateurs de les encadrer et de voir à ce que ces conneries deviennent le point de départ d’un apprentissage des règles de vie en société et du respect de soi et des autres. Sauf que tout ça doit se faire dans le respect de la vie privée des gens et du mandat d’autorité de chacun.

Only in the states… I hope…

Publicités

Written by Le barbare érudit

20 août 2011 à 8 h 37 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s