Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Teaturumavi?

with one comment

Lorsque nous sommes on the land avec ou sans inuit, il est très important de s’hydrater régulièrement, surtout l’hiver. Pour une raison que j’ignore, le froid semble favoriser la déshydratation de manière sournoise. Ce qui fait qu’il est difficile de se garder au chaud. Les inuit nous invitent donc à prendre le thé avec eux en nous demandant : « Teaturumavi? », ce qui se traduit à peu près par « est-ce que tu veux du thé? »

J’aime le thé. J’en ai parlé ici en vous présentant certains de mes thés favoris. J’en bois aussi de grandes quantités. Plus d’un litre par jour, tous les jours. Lorsque je pars travailler le matin, je traîne avec moi une bouteille isolée de type Thermos d’un litre rempli de thé gunpowder temple du ciel. Tous les matins.

Donc, je bois beaucoup de thé. Souvent, chez moi, j’aime prendre le temps de préparer le thé selon les règles de l’art en vérifiant la température et le temps d’infusion afin d’extraire le maximum de saveur et d’arôme de ces précieuses feuilles délicates. Mais tout ça, ça demande du temps et des outils que je n’ai pas le temps d’utiliser le matin lorsque je quitte la maison précipitamment pour le travail.

Les feuilles de thé sont très délicates et une des choses les plus importantes à vérifier lorsqu’on infuse le thé, c’est la température de l’eau. Par exemple, un thé vert devrait être infusé à environ 80 °C. Si la température de l’eau dépasse ce seuil, les feuilles seront brûlées et le goût s’en trouvera grandement affecté. Par contre, un thé noir doit l’être avec de l’eau bouillante, c.-à-d. de l’eau à 100 °C.

Il faut aussi tenir compte du temps d’infusion, un thé vert requérant un temps d’infusion plus long qu’un thé noir. Donc, un bon thermomètre, une montre, du temps et de la patience sont les principales qualités nécessaires à la préparation du thé selon les règles de l’art.

Parfois, on n’a pas le temps ou le goût de l’investir dans une telle entreprise. C’est ici qu’intervient la Breville One-Touch Tea Maker.

Qu’est-ce que c’est?

Dans la catégorie des gadgets absolument pas nécessaires, mais dont on ne veut surtout pas se passer, je vous présente la Breville One-Touch Tea Maker.

Je l’avoue d’entrée de jeu, y a absolument rien de ce que fait ce gadget qu’on ne peut réussir à faire autrement avec des instruments faciles à obtenir et à moindre coût. Voilà, c’est dit. Avec ça en tête, plongeons.

DSC01571
La Breville One-Touch Tea Maker.

Il s’agit d’une bouilloire doublée d’une théière automatique. Elle permet de faire chauffer l’eau jusqu’à la température désirée et d’infuser les feuilles de thé le temps voulu tout ça automatiquement.

La bouilloire est fabriquée d’un fond en acier inoxydable surmonté d’un récipient en verre de grande qualité et muni d’une poignée en acrylique. À l’intérieur de la bouilloire, on trouve une petite colonne d’acier inoxydable à laquelle s’attache un panier, lui aussi fait d’acier inoxydable, qui contiendra les feuilles de thé à infuser. Cette bouilloire se dépose sur une base en acier inoxydable où se trouvent les commandes qui permettent de faire fonctionner l’appareil.

La qualité de fabrication de l’appareil est irréprochable. On voit qu’un grand soin a été apporté au design et à la finition de l’objet. L’acier inoxydable au fini brossé complémente à merveille le verre de la bouilloire ainsi que l’acrylique de la poignée.

Comment ça marche?

L’utilisation de l’appareil est d’une simplicité désarmante. Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, la base donne accès à toutes les commandes à l’aide d’une série de boutons et d’indicateur d’état. À gauche, trois boutons permettent de contrôler la mise en marche automatique (oui, oui, elle est programmable!), le maintien de la température et d’élever ou d’abaisser le panier à infusion. Ensuite, un plus gros bouton permet de sélectionner le type de thé qu’on désire infuser. Ceci a pour effet de fixer une température et un temps d’infusion adapté au type de thé.

En plein centre de la base, il y a l’affichage à DEL qui indique clairement la température de l’eau et le temps d’infusion. Il est possible d’ajuster de façon plus spécifique ces deux variables à l’aide des flèches qui se trouvent de chaque côté de l’affichage. À droite de l’affichage, on trouve un bouton qui permet de choisir la force du thé, ce qui modifie le temps d’infusion. Enfin, deux boutons de mise en marche de l’appareil soit pour faire une infusion, soit pour tout simplement faire chauffer de l’eau.

DSC01572
Les commandes de la One-Touch Tea Maker

Lorsque nous voulons nous faire du thé, on sélectionne le type de thé à infuser, on a le choix entre thé vert, thé oolong, thé blanc, thé noir et tisane, on sélectionne la force d’infusion désirée entre fort, moyen et faible, on remplit la bouilloire d’eau, on met le thé dans le panier et on appuie sur TEA. Voilà, le reste se fait seul. La théière chauffe l’eau jusqu’à la température désirée et infuse le thé le temps voulu en fonction des choix faits. Il est même possible de programmer une température différente et un temps d’infusion différent en fonction de ses goûts ou encore du type de thé qu’on possède.

DSC01573
On peut voir ici le panier à infusion suspendu au-dessus de la liqueur

Bien qu’à première vue il ne semble y avoir aucune pièce mobile dans cette bouilloire, on comprend rapidement que le tout fonctionne grâce à des aimants placés dans la petite colonne d’acier qui retiennent le panier en suspension au-dessus de l’eau jusqu’à ce que cette dernière atteigne la température voulue. C’est alors que le panier descend lentement dans l’eau où il restera immergé le temps d’infuser les feuilles. Lorsque le temps prescrit est terminé, le panier remonte au-dessus de l’eau seul afin de stopper l’infusion. L’appareil sonne alors trois fois pour nous informer que le thé est prêt.

Voir la bouilloire fonctionner est tout à fait impressionnant et hypnotisant comme on peut le voir dans le court vidéo que j’ai tourné ici :

La grande question!

Pis, barbare, est-ce que le thé est bon? Ben oui. Ça marche vraiment bien. Bien que je ne l’ai que depuis très peu, grâce à ce gadget, je n’ai plus besoin de me concentrer sur le rituel de préparation du thé. Je rempli d’eau et de feuilles de thé, j’appuie sur quelques boutons et voilà, il ne me reste plus qu’à attendre mon thé. L’infusion est parfaite, la température est parfaite et je sais que toute la substantifique moelle de ces feuilles a été extraite de la manière la plus efficace et respectueuse qui soit.

Est-ce que cette machine va bientôt remplacer mes théières yi-xing? Non. Ou plutôt, pas chez moi. Le plaisir de préparer un thé en respectant le rituel est en soi un plaisir qui ne peut être remplacé par une machine, aussi sophistiquée soit-elle.

Pour moi, cette théière servira à préparer le thé de tous les jours, le thé au travail par exemple où elle trônera près de moi et prête à me servir un thé toujours impeccable sans que j’aie besoin de m’investir dans le rituel de la préparation de la parfaite infusion.

OK, OK, la VRAIE grande question!

Est-ce que ça vaut le coût? J’y vais d’une réponse politicien classique : ça dépend. Si vous êtes du type à boire un petit thé Salada après le repas dans votre tasse de grand-mère, peut-être que ça ne vaut pas la peine. Si vous buvez surtout du thé noir en sachet, n’investissez pas dans cette machine.

Si par contre, comme moi, vous buvez des litres de thé par semaine et que vous n’avez pas le temps de toujours préparer le thé convenablement, si vous avez envie d’extraire tout le goût et les arômes de ces précieuses feuilles et que vous n’avez pas peur de sauter d’un thé vert japonais délicat à un pu-erh terreux et surprenant en passant par un thé parfumé comme le thé au jasmin, je crois que vous n’avez rien à perdre d’aller voir cette théière automatique. Elle pourrait facilement répondre à vos besoins.

DSC01574
La théière automatique Breville avec mon fidèle verre à thé à double paroi

Publicités

Written by Le barbare érudit

11 juillet 2011 à 8 h 45 min

Publié dans Général, Techno

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] Teaturumavi? (lebarbareerudit.wordpress.com) […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s