Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

brève

with 3 comments

Encore une autre découverte.

Septicflesh. L’album The Great Mass.

Je suis hypnotisé par ce groupe et la façon spectaculaire qu’il a de conjugué Death Metal et musique orchestrale (très pompier, oui, mais qui n’aime pas la prétentieuse musique wagnérienne?). L’orchestration est excellente et l’intégration des éléments symphoniques à la trame métal est naturelle, pas faussement forcée ou hors sujet. C’est une expérience auditive ambitieuse qui sort des sentiers habituels de la musique métal et qui vaut amplement le détour.

Publicités

Written by Le barbare érudit

3 mai 2011 à 17 h 34 min

Publié dans Musique

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Franchement intéressant. J’enregistre.

    La Rouge

    3 mai 2011 at 20 h 44 min

  2. Je surveille la carrière de ces Grecs pas comme les autres depuis un bon moment et – effectivement – c’est un bon album. Leur virage musical a eu lieu au début des années 2000 et ils nagent à contre courant, le Black Metal symphonique étant généralement en déclin. L’intérêt vient, en effet, de l’emploi extensif de l’orchestration classique, plutôt que du simple clavier. L’album Communion (2008) est aussi très réussi, avec des ambiances moyen-orientale envoûtantes.

    Goatfuk

    4 mai 2011 at 10 h 21 min

  3. Live au Hellfest… ça décrisse pas à peu près.

    Goatfuk

    4 mai 2011 at 20 h 46 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s