Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Philtre numérique

with 2 comments

L’histoire commence comme suit. Une jeune fille envoie une vidéo d’elle-même en train de se masturber à un copain après que ce dernier l’eut menacé de ne plus être son ami si elle ne le faisait pas. Le copain en question lui promet qu’il ne s’en servira que pour se masturber seul. Or, quelques semaines plus tard, la vidéo se retrouve partout sur l’internet et la jeune fille devient la cible des pires ragots et des pires insultes imaginables.

Il s’agit malheureusement d’une histoire tout ce qu’il y a de plus vraie et qui pourrait avoir des conséquences très graves pour le jeune garçon. C’est ce que nous apprenons en lisant cet article fascinant sur Ars Technica.

Le phénomène du « sexting » est maintenant omniprésent dans la vie des jeunes adolescents qui se courtisent en utilisant leur cellulaire comme philtre d’amour. Ils s’envoient des messages ou encore des photos et de courts vidéos. Tant que tout ça demeure dans le domaine du privé, il n’y a pas vraiment de mal à la faire. Nous avons tous exploré les méandres de l’amour et du désir d’une façon ou d’une autre. Il n’y a là rien de répréhensible.

Le problème aujourd’hui, c’est que nous ne sommes qu’à un clic de la Toile où tout, absolument tout devient public. Ce qui fait que la photo osée d’autrefois, difficile à produire et à reproduire parce que le matériel pour le faire n’était pas accessible a été remplacée par la photo numérique infiniment reproductible et distribuable en l’espace d’un clignement d’œil.

Ce faisant, l’adolescent (et l’adulte!) frustré ou animé de mauvaises intentions pourrait se servir de ces photos et autres vidéos pour blesser, voir extorquer leur victime. Comme dans le cas qui nous intéresse et dont je relate l’histoire en début de ce billet.

Je crois qu’on peut s’attendre à une augmentation de ce genre d’événements malheureux. Et c’est pourquoi l’éducation est, selon moi, la meilleure façon de la limiter. Ça et jouer son rôle de parent activement en s’intéressant à ce que font nos enfants.

Publicités

Written by Le barbare érudit

6 mars 2011 à 12 h 27 min

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. La Presse a publié une série d’articles à ce sujet récemment.

    Le professeur masqué

    6 mars 2011 at 15 h 12 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s