Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

HeavyMTL 2010, ze compte-rendu

with 2 comments

Ma fille, ma femme et moi sommes allés passer un weekend d’assaut musical les 24 et 25 juillet passé dans le cadre du festival de musique HeavyMTL 2010. Voici quelques impressions du weekend.

Premièrement, le son est fort. TRÈS fort. Nous étions assis à 500 m de la scène et nous avions de la misère à nous entendre parler! Assourdissant!

Première journée. Meilleur show? Anvil. Je ne suis pas un fan, mais une chose est certaine, ce gars-là, un vieux routier, tripe sur scène et sait transmettre cette énergie propre aux grands meneurs de foules. Les shows de Kataklysm et Slayer étaient aussi excellents!

J’ai trouvé le son durant le show de Mastodon plutôt mauvais et c’est très dommage parce que c’est un de mes groupes préférés. En plein air, si tu as la puissance, la sonorisation peut être excellente puisqu’il n’y a pas à se battre avec les ondes qui se réfléchissent partout. Mais bon, il semble que tout ne soit pas parfait dans le meilleur des mondes.

Je ne suis pas resté pour Alice Cooper ni Megadeth.

Une chose est remarquable. La foule, immense, sûrement plus de 30000 personnes, est d’un calme et d’une convivialité particulièrement surprenante considérant l’apparence de cette dernière. Quelques instantanés cocasses : une mère portant son bébé dans un porte-bébé sur son ventre et ayant pris le soin de lui mettre une paire de cache-oreilles noirs pour protéger son ouïe! Ou encore, trois générations de métalleux, grand-père, père et fils qui se font aller la tête au rythme endiablé des groupes qui s’exécutent sur scène.

Autre point à souligner : la musique ne s’arrête jamais. Il y a deux scènes et les groupes jouent en alternance d’une scène à l’autre ce qui fait que pendant qu’un groupe joue, on prépare l’autre scène pour le prochain groupe. Dès que le premier groupe termine sa prestation, l’autre groupe est prêt à commencer sur l’autre scène. Et c’est comme ça de midi jusqu’à 23 h.

Seconde journée. Airbourne, nouveau groupe australien, a volé la vedette avec une énergie et une folie qu’aucun autre groupe n’a réussi à atteindre. Surtout lorsque, durant une des pièces, le leader du groupe, chanteur et guitariste, est descendu de scène et s’est mis à escalader les échafaudages de la scène pour aller jammer tout en haut de la structure à quelque deux cents pieds dans les airs et sans équipement de protection. La foule en délire qui l’encourageait, le plus grand moment du week-end sans aucun doute. Cette séquence a dû donner des sueurs froides dans le dos des organisateurs tant la manœuvre était dangereuse!

Ma découverte musicale du festival? Shadows Fall. Excellent sur scène et une musique qui me plait. À suivre. Ma déception? Five Finger Death Punch. Je n’ai vraiment pas embarqué. Malgré une presse dithyrambique, je ne me sens pas du tout touché par ce groupe. Peut-être qu’une seconde et même une troisième écoute pourraient me convaincre.

Lamb of God nous a livré une prestation à la hauteur des attentes. Dynamique, entrainante, la foule s’est laissé embarquer dans ce maelström musical libérateur.

Encore une fois, n’étant pas un fan de Rob Zombie ni de Korn, j’ai quitté tôt, durant la prestation de Avenged Sevenfold.

Je vais répéter les propos de mon collègue Dark Rémi, l’ajout d’une troisième scène le dimanche était une très mauvaise idée. Cela n’a eu comme effet que d’ajouter de la confusion sonore si on ne se trouvait pas plus près des scènes principales. Franchement, j’espère que les organisateurs en tiendront compte pour les prochaines éditions.

Autre point important, la première journée, la chaleur combinée au haut taux d’humidité a rendu difficile pour moi et ma famille d’apprécier à leur juste valeur les spectacles. La température beaucoup plus clémente de la seconde journée a probablement contribué à me prédisposer avantageusement en regard des shows au programme.

Est-ce que j’y retourne? Absolument! Et comme on a d’ores et déjà annoncé les dates pour l’année prochaine, on se retrouve les 23 et 24 juillet 2011!

Publicités

Written by Le barbare érudit

8 août 2010 à 10 h 21 min

Publié dans Musique

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Excellent compte-rendu que voici! Je suis d’accord avec l’intégralité de ces propos, incluant la température accablante du samedi, sauf pour ce qui est de Five Finger Death Punch. J’avais manqué ce groupe au Rockstar Mayhem à Toronto il y a deux ans pour cause d’horaire défaillant et parce que j’étais contraint de suivre deux individus qui s’en foutaient complètement. Bref, puisque j’écoute ce groupe depuis avant même qu’ils sortent leur premier album, j’ai été ravi de pouvoir enfin les voir et je les ai trouvés extrêmement énergiques!

    Étant resté jusqu’à la fin de chaque journée, je dois dire que Alice Cooper fut l’un des éléments marquants du festival. Que l’on aime sa musique ou pas, la dimension théâtrale de son spectacle est tout simplement magistrale. Survolant ses plus grands succès, il se fait « tuer » à au moins deux reprises sur scène, décapite un bébé (une poupée, évidemment), brutalise un mannequin de mariée. Bref, c’était intense! Megadeth, de leur côté, étaient extrêmement statiques sur scène. Bonne prestation musicalement mais rien de notable. Pour revenir sur Slayer, je suis bien déçu qu’ils n’aient pas joué Raining Blood. J’ai de loin préféré la prestation de Testament.

    Le dimanche était un peu meilleur dans l’ensemble selon mes goûts. Je suis parvenu à profiter de la prestation de 3 Inches of Blood sur la troisième scène, ce qui fut à mon avis l’une des meilleures prestations du week-end. Extrêmement énergique autant sur scène que dans la foule, leur musique endiablée a ravi la plèbe. Évidemment, c’est effectivement Airbourne qui a pris la foule par surprise avec une attitude scénique inoubliable. Avenged Sevenfold était l’un des spectacles les plus médiocres que j’aie eu l’occasion de voir. Manque d’énergie et la musique semblait vide. Bien que j’aime le groupe sur album, je n’ai pas été impressionné par leur représentation, surtout que leurs lunettes de soleil m’apparaissaient déplacées. Pour le clou du spectacle, étant un grand fan de Rob Zombie, j’ai été comblé! Le spectacle fut trop court mais, d’un point de vue « spectacle », c’était meilleur que lorsque je les ai vus au Metropolis à Montréal l’hiver dernier. C’était intense, humoristique et impressionnant. Même s’il semble manquer de voix, Rob est au sommet de son art. Finalement, KoRn nous démontra son professionnalisme avec un spectacle extrêmement bien articulé et une démonstration musicale impeccable mais les chansons choisies étaient dans l’ensemble plutôt obscures et j’aurais aimé entendre plus de succès de jadis. Je suis quand même ravi d’avoir pu les voir au moins une fois.

    J’ai moi aussi vu la dame avec son bébé et j’ai bien ri. Au plaisir de peut-être nous croiser l’an prochain car j’y retournerai aussi à coup sûr!

    • J’ai vu Alice Cooper en spectacle il y a environ deux ans. Ce que tu décris ressemble beaucoup à ce que j’ai vu. Musicalement, ma favorite fut Halo of Flyes, quoique l’aspect théâtral dont tu parles est plus présent dans d’autre tounes, comme Dead Babies…

      Ses guitaristes me semblent bien meilleurs que ceux d’il y a bientôt 30 ans, quand je l’avais vu au Centre sportif de l’Université de Montréal. Et sa voix est encore très potable (contrairement à celle de Ian Anderson de Jethro Tull que j’ai aussi vu il y a une couple d’années).

      Darwin

      9 août 2010 at 23 h 33 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s