Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Brève

with 8 comments

Certains groupes s’amusent à transgresser les limites de divers genres. Ça peut donner des résultats pour le moins… déconcertant.

C’est le cas du groupe italien Sadist. On le classe parmi les groupes de « Progressive Death Metal ». Dans cette pièce, Different Melodies, on reconnait clairement l’influence du jazz au tout début puis tout au long de la pièce. C’est assez… déconcertant!

Publicités

Written by Le barbare érudit

9 mai 2010 à 14 h 00 min

Publié dans Musique

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Wow, bravo! Après tout le métal que tu m’as fait écouter, celui-ci vient officiellement de trouver sa place dans ma musique à écouter!

    Laurent

    9 mai 2010 at 21 h 32 min

    • Le métal, comme tu dis, est un très, très grand univers musical qui couvre un large spectre de genre et de style. On va des groupes « hair band » des années 80 jusqu’aux Converge de ce monde en passant par à peu près tous les mélanges possible et imaginable. Il y en a nécessairement pour tous les goûts. Même ceux qui disent ne pas aimer ou comprendre ce style musical.

      Et pourquoi pas un peu de « Symphonic Black Metal » la prochaine fois?

  2. J’aime bien ce style mêlant jazz, musique progressive et death. Dans le style déjanté, cela m’a fait pensé un peu à ce groupe québécois :

    Darwin

    9 mai 2010 at 22 h 16 min

    • Je vais devoir me reprendre avec ce groupe parce que je n’arrive pas à visionner la vidéo.

      lebarbareerudit

      10 mai 2010 at 19 h 20 min

      • Peut-être qu’en double cliquant tu pourras la voir et l’entendre sur Youtube. Ça doit être à cause de ton crisse d’Internet…

        Sinon, voici la version studio, moins exigeante pour Internet…

        Darwin

        10 mai 2010 at 19 h 39 min

  3. J’ai un jour eu un prof de philo qui vociférait régulièrement contre « nous les jeunes » (ça fait quand même 10-12 ans…) parce qu’on ne faisait pas vivre la bonne musique comme le classique, etc.

    Il serait surpris d’écouter combien je fais vivre le classique, le folk et la musique du monde en écoutand du métal 😉

  4. Heu… je me permets de reprendre ma dernière phrase :

    « Il serait surpris de voir combien je fais vivre le classique, le folk et la musique du monde en écoutant du métal ».

    Désolé, j’avais la tête ailleurs 😉

  5. Je crois qu’il y a un problème avec l’élitisme sous-entendu par le commentaire de ce prof de philo. Comme si le fait de ne pas écouter de la musique classique était un signe d’infériorité intellectuelle!

    Et en plus, combien d’entre nous écoutons beaucoup plus qu’un seul genre musical? Personnellement, j’écoute du métal, oui, mais aussi du classique de tous les genres (baroque, médiéval, romantique, contemporain, etc), du rock de tous les genre (folk, progressif, classic, etc), de la chanson française, du jazz, du blues, de la musique électronique et même, mais pas trop, de la pop. Il faut se garder de porter un jugement trop hâtif sur les gens avant d’apprendre à les connaître.

    Au fond, peut-être que ce prof de philo était mal baiser par sa femme?

    lebarbareerudit

    10 mai 2010 at 19 h 24 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s