Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Plus qu’une simple idée…

with 11 comments

Ça prend plus qu’une simple idée pour écrire quelque chose. Ça prend du sang. Beaucoup de sang. Dans le genre que j’ai une idée, je pense qu’elle est vraiment géniale, mais les mots pour l’appuyer ne viennent pas. Ils ne sont pas à la hauteur de mes ambitions pour ce texte sur lequel je travaille et ça me fait chier.

Je vais boire de la Guinness et finir ça avec un bon scotch, peut-être que l’inspiration me reviendra…

Publicités

Written by Le barbare érudit

8 mai 2010 à 17 h 09 min

Publié dans Général

11 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. des fois c’est les mots qui arrivent d’abord, et quand on les écrit on s’aperçoit que ça forme une idée

    pour ça aussi que c’est bien de lire les blogs des autres, on découvre des mondes, et c’est dans ce trouble qu’ils arrivent, les mots d’avant les idées

    c’est sûr que la littérature est pavée de fûts de Guinness et de bouteilles de scotch, mais vaut mieux quand même l’astuce de Stevenson : pas y toucher avant d’avoir bouclé ses 1500 mots – « l’inspiration » c’est pas un mot pour un athée!

    de Québec en triste pluie, amicalement

    F

    8 mai 2010 at 17 h 36 min

    • Les idées sont souvent plus facile à avoir que les mots pour les rendre. Et l’inspiration n’arrive pas sur commande. Mais à force d’écrire, d’effacer, d’ajouter, de changer, on arrive à produire quelque chose qui ressemble à un bon texte, ou à tout le moins, qui n’est pas mauvais.

      C’est là que je m’en vais.

      lebarbareerudit

      9 mai 2010 at 7 h 50 min

  2. fichus mots qui ne viennent pas. fichus mots qui sont là, au bord de.. et qui ne veulent s’écrire..
    pourtant.. ils semblent déjà là.. près de..
    suffirait de franchir ce gouffre..
    oui tiens.. un bon scotch.. belle idée

    Jeanne

    8 mai 2010 at 17 h 37 min

    • Il suffit de ne pas lâcher prise! Il faut les poursuivre, inlassablement, les traquer, en chasseur, les débusquer. C’est un dur boulot. Mais j’y arrive. Enfin, je crois que j’y arrive.

      lebarbareerudit

      9 mai 2010 at 7 h 52 min

  3. C’est drôle, je bois justement de la Guinness aussi! 😀

    404

    8 mai 2010 at 18 h 19 min

  4. Au lieu de nous faire languir, pourquoi ne pas mettre ton Whiskey dans ta Guinness? Ça irait franchement plus vite… pas juste ça à faire moi d’attendre!

    demijour

    8 mai 2010 at 20 h 23 min

  5. […] This post was mentioned on Twitter by LeBarbareErudit. LeBarbareErudit said: Plus qu'une simple idée…: http://wp.me/pnXbJ-7e […]

  6. Ça me semble juste ce que tu décris. Écrire est un exercice difficile! Bonne chance! Bon travail et prend un bon scotch pour faire venir les idées!

    Gabriel

    9 mai 2010 at 12 h 29 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s