Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

A Reporter at Large: The Interpreter : The New Yorker

with 2 comments

A Reporter at Large: The Interpreter : The New Yorker.

À lire absolument. Le linguiste en moi fut totalement envoûté par cette histoire passionnante sur une tribu amazonienne parlant une langue unique et tellement différente qui pourrait, peut-être, remettre en question les grandes théories contemporaine en linguistique.

Si vous aimez la langue au sens large et l’aventure humaine, vous ne pouvez pas ne pas être intéressé par ce texte.

Publicités

Written by Le barbare érudit

31 mars 2010 à 22 h 22 min

Publié dans Général

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. merci!!!!

    J’avais perdu mon courrier international qui parlait d’eux, des fois je me couchait en proie à la confusion, cherchant un mot-clé pour retrouver le lien vers cette image qui m’avait fasciné.

    votre blogue est VRAIMENT COOL!

    vélo

    1 avril 2010 at 21 h 43 min

  2. Whoah. Article fascinant…

    Mahi

    1 avril 2010 at 22 h 05 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s