Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

J’sais plus écrire – Est-ce la fin de l’écriture manuscrite? | Le Devoir

with 15 comments

J’sais plus écrire – Est-ce la fin de l’écriture manuscrite? | Le Devoir.

J’espère que non!

J’en ai parlé à quelques reprises dans les tout début de ce blogue. J’utilise des plumes pour écrire. J’en possède quelques unes. Six ou sept. Que j’alterne. Pas une journée ne se passe sans que j’écrive avec ces dernières, que ce soit signer un document, prendre des notes sur ce que j’ai à faire plus tard ou encore commencer la rédaction d’idées pour un texte.

À l’école, l’enseignement de l’écriture fait parti du programme. Les élèves doivent apprendre l’écriture script et, plus tard, l’écriture cursive. Tous ne semblent pas posséder le même talent pour la calligraphie.

Dès que le secondaire arrive, on exige des élèves qu’ils présentent leurs travaux à l’ordinateur. Quelle motivation ont les élèves à partir de ce moment pour pratiquer et améliorer leur calligraphie?

Je suis triste de voir que c’est un phénomène qui tend à se généraliser. L’écriture manuscrite se perd…

Publicités

Written by Le barbare érudit

13 mars 2010 à 8 h 14 min

15 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Eh bien, pour en avoir pleuré tellement j’avais une écriture épouvantable et constaté que non, malgré les punitions et les répétitions, elle ne s’est pas améliorée; constaté également que mon fils et, dans une moindre mesure, ma fille sont affligés des mêmes difficultés, je suis, pour ma part, bien heureuse de ce changement 🙂

    Rouge

    13 mars 2010 at 8 h 38 min

  2. Ça serait vraiment dommage car écrire c’est un art!

    J’ai été choisie en 5ième année pour écrire un texte parce que j’avais une belle écriture. J’étais aussi fière qu’un paon!

    Mon père a une belle écriture. Je ne sais pas si c’est relié à ses études en France. Je trouve que les Europeens ont une écriture différente de nous et qui est plus artistique que nous.

    Je me trompe peut-être. C’est mon impression.

    J’ai toujours aimé les stylos plumes. Mon père m’en rapportait de France quand j’étais plus jeune car nous n’en trouvions pas beaucoup ici. Maintenant c’est plus courant. Mais encore assez dispendieux contrairement au stylo bille.

    Le crayon fait toute la différence dans l’écriture je trouve.

    demijour

    13 mars 2010 at 10 h 04 min

    • Utiliser un bon outil pour écrire fait effectivement une grande différence. C’est pourquoi je n’utilise que des plumes. Le plaisir d’écrire est de loin supérieur avec une plume.

      lebarbareerudit

      14 mars 2010 at 6 h 46 min

  3. Depuis 5 ans j’écris aussi de plus en plus rarement manuscrit. Ne reste que quelques lieux protégés: lettres aux proches, notes personnelles ou plans de base. C’est un fait, le clavier sauve un temps devenu compté, présente fort bien un travail tout en diminuant de beaucoup l’épaisseur et assure la compréhension de la graphie.
    Heureusement qu’au primaire et même au secondaire, les enfants, question de budget, écrivent encore à la main.
    Beaucoup de choses artistiques, qui étaient essentielles autrefois pour la communication et la passation du savoir humain, sont d’ailleurs devenues raretés: L’art du portrait, que la photo a remplacé complètement (ou presque), les livres calligraphiés et enluminés à la main, les films d’animation dessinés une image à la fois, les recherches uniquement faites en bibliothèque et les travaux universitaires calligraphiés à la main… La communication humaine a toujours suivi de près les nouvelles technologies.

    Mais je suis d’accord avec le spécialiste des nouvelles technologies cité dans cet article : «…devant toutes les innovations, les comportements humains finissent toujours par s’équilibrer en fonction des besoins de la société…» et il y a bien des chances que l’écriture manuscrit garde encore longtemps certains lieux préviliégés avant de devenir rareté…

    France

    13 mars 2010 at 11 h 02 min

    • Je serais surpris de voir l’écriture manuscrite complètement disparaître. Mais c’est une activité qui demande un certain effort et pour laquelle seule la pratique permet de s’améliorer.

      Personnellement, je tiens un journal personnel au travail, et un que je traîne en vacances et où j’écris de temps à autre. Ajoutons à ça les innombrables notes que je dois prendre tout au long de ma journées, je crois être en mesure d’affirmer que je maintiens un niveau d’écriture acceptable.

      lebarbareerudit

      14 mars 2010 at 6 h 50 min

  4. Oups…Privilégiés

    France

    13 mars 2010 at 11 h 04 min

  5. Comme toute habileté, celle-ci s’érode quand on la pratique moins. Je me désole souvent de devoir écrire plus lentement et avec plus d’application qu’avant. Ce n’est plus vraiment un automatisme, je dois y ajouter de la pensée concrète (et je risque ainsi que quelqu’un la lise !).

    Darwin

    13 mars 2010 at 12 h 09 min

  6. Ca m’a donné une idée…. Écrire un billet à la main ! Après une phrase, je me suis dit que j’étais mieux de le terminer normalement…

    Holland

    13 mars 2010 at 16 h 35 min

    • J’y ai souvent pensé… écrire quelques lignes que je publierais à titre de billet sur mon blogue. Mais lorsque je regarde la qualité de ma calligraphie, je préfère garder mes notes pour moi.

      lebarbareerudit

      14 mars 2010 at 6 h 52 min

  7. Moi aussi ça me désole, mais hé, depuis que j’ai l’Internet chez moi je n’écris plus une ligne dans mon journal intime, et ça me fait chier. J’écris directement dans mon blog.

    L'introuvable

    13 mars 2010 at 18 h 03 min

  8. Bonjour,

    Je ne participe pas de ce constat alarmiste. je donne des cours de calligraphie dans les écoles et je constate chaque jour l’adhésion des très jeunes pour cet art. De même dans mon cours « adultes » se pressent des teenagers qui découvrent la calligraphie occidentale et le caractère méditatif qu’elle comporte au même titre que ses consoeurs orientales.
    Il me semble que l’ordi et autres technologies ont débarrassé l’écriture de son aspect utilitaire et obligatoire pour laisser place au plaisir et à l’art. Peut-être faudrait-il promouvoir ce grand art par plus de manifestations?
    « La calligraphie est une discipline exigeante et difficile comme une ascèse, une thérapie quotidienne pour apprivoiser le temps, et le silence…
    Source de plaisir, art de vivre, la calligraphie devient une expression privilégiée de l’être intime…
    Elle laisse transparaître la culture et les qualités humaines… »
    Auteur inconnu
    Alors…. écrivons, donnons le bel exemple!!!

    Richard Roullier

    14 mars 2010 at 3 h 49 min

    • J’aime beaucoup cette façon de voir. L’écriture débarrassée de son aspect utilitaire… il y a là une piste très intéressante à explorer. L’écriture comme forme d’art. J’aime.

      lebarbareerudit

      14 mars 2010 at 6 h 55 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s