Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

LaTeX

with 31 comments

On va faire dans le très technique aujourd’hui. Du genre que je vais probablement m’éloigner plusieurs lecteurs avec ce simple billet que j’ai envie d’écrire sur un sujet informatique qui m’intéresse vraiment beaucoup. J’ai nommé LaTeX.

Dissipons immédiatement tous les malentendus possibles autour de ce mot. Je ne parle pas ici de lingerie fétichiste, ni de cette matière intrigante qui sert à fabriquer les condoms et les gants de chirurgie. Rien à voir.

Je parle plutôt d’un outil informatique développé pour faire de la composition de documents texte. Il s’agit en fait d’une série de macrocommandes qui facilitent l’utilisation du système TeX qui lui est sous-jacent.

De quoi est-ce que je parle au juste? Voyons ça d’un peu plus près.

Traitement de texte vs LaTeX

Tout le monde ici connaît le logiciel de traitement de texte Word. J’imagine que la très vaste majorité des utilisateurs d’ordinateur utilisent Word juste après les fureteurs internet et le courrier électronique. Dès que vient le temps d’écrire quelque chose à l’ordinateur, vous pensez probablement instinctivement à Word comme le meilleur moyen de coucher sur papier les idées qui vous viennent à l’esprit.

La principale caractéristique de Word et des autres logiciels de traitement de texte, c’est de présenter à l’écran une version relativement fidèle de ce qu’aura l’air le document une fois imprimé. C’est ce qu’on appelle un système WYSIWYG (What You See Is What You Get). C’est aussi ce qui explique la complexité d’utilisation de ces systèmes avec leurs multiples menus, la gestion des polices et autres fonctionnalités plus ou moins évidentes ou utiles.

LaTeX aussi sert à créer des documents écrits qu’on pourra éventuellement imprimer. Mais contrairement à Word, LaTeX n’est absolument pas WYSIWYG. Il n’y a pas de menus, pas de contrôle direct des polices. LaTeX ressemble beaucoup plus, au premier coup d’œil, à un langage de programmation. LaTeX peut paraître archaïque, dépassé même dans cette ère de l’interface graphique.

Et en effet, on pourrait être fortement tenté de demander : pourquoi? Pourquoi utiliser un tel système alors qu’il y a mille alternatives toutes plus faciles à utiliser?

Je ne répondrai pas directement à cette question tout de suite. Je vais d’abord aborder plus en détail ce qu’est LaTeX et je reviendrai plus loin sur cette question.

LaTeX

Regardons un exemple d’un document simple écrit avec LaTeX.

 1  \documentclass[12pt]{article}
 2  \usepackage{amsmath}
 3  \title{\LaTeX}
 4  \date{}
 5  \begin{document}
 6      \maketitle 
 7      \LaTeX{} est un système de composition de document pour \TeX{}.
        Il offre des possibilités de mise en page et de composition
        avancées, gestion bibliographique, composition de formules
        mathématiques, etc. \LaTeX{} a été écrit en 1984 par Leslie Lamport.
 8
 9      % Ceci est un commentaire; il n'est pas visible dans le document final.
10      % Voici deux formules mathématiques composées en LaTeX.
11      \begin{align}
12          E &= mc^2                              \\
13          m &= \frac{m_0}{\sqrt{1-\frac{v^2}{c^2}}}
14      \end{align}
15  \end{document}

Les quatre premières lignes sont des déclarations pour dire à quel type de document on a affaire (ligne 1), qu’il y aura des formules mathématiques (ligne 2), le titre du document (ligne 3) et la date de création (ligne quatre). La cinquième ligne nous indique le début du texte du document. Tout ce qui suit cette commande (\begin{document}) sera interprété pour être « imprimé » à l’écran ou sur papier. Lorsqu’une ligne commence avec le caractère « % », tout ce qui suit ce caractère sur la ligne sera ignoré par le système. C’est ce qui permet d’écrire des commentaires afin de se retrouver dans nos documents. Finalement, la ligne 15 ferme le document. Je ne parlerai pas pour l’instant des lignes 9 à 14. Ce sont des formules mathématiques et ce n’est pas un aspect qui m’intéresse dans LaTeX.

Cet exemple, très simple, donne une petite idée de ce qu’il est nécessaire d’apprendre pour pouvoir utiliser ce système. C’est, en quelque sorte, un langage de programmation pour écrire des textes. Mais, encore une fois : pourquoi?

Structure du texte

Dans un traitement de texte du style Word, il est possible, et très facile, de modifier et de jouer avec la présentation finale du document. Changer une police ici, mettre telle partie en gras, faire des listes, changer la taille des caractères, etc., tout ça est facile et il n’est pas rare de voir les gens en abuser. C’est ce qui donne des documents à l’apparence douteuse et à la lecture difficile.

C’est beaucoup plus difficile de faire de tels changements avec LaTeX. La façon dont le système a été construit, il est presque obligatoire de structurer son document à l’aide des commandes fournies par LaTeX. En fait, l’usager n’a pas à se préoccuper de l’apparence de son document parce que c’est le système qui va s’en charger à partir de la structure logique inscrite dans le document.

Ainsi, si on revient à notre exemple plus haut, la commande \title{LaTeX} indique au système LaTeX qu’il s’agit d’un titre. La mise en page du titre, la police à utiliser, la taille de cette dernière, la position sur la page, etc., tout ça est gérer par LaTeX. L’utilisateur n’a pas à y penser.

Ça, c’est une des différences majeures entre un traitement de texte comme Word et LaTeX. Dans Word, l’utilisateur doit tout contrôler manuellement. Il doit décider de l’apparence de sa structure et, soyons honnêtes ici, nous ne sommes pas des maîtres du design en général. Donc, ça donne ce que ça donne et les résultats sont loin d’être toujours heureux.

LaTeX fournit une série de commande pour structurer les documents. À partir de ces commandes, le logiciel s’occupe de la mise en page du document. Cette mise en page, sobre, répond à des critères typographiques stricts et à une disposition du texte qui en facilite la lecture.

Il est difficile de vraiment comprendre ce que ça veut dire, donc un exemple est de rigueur. J’ai créé deux fois le même document que vous pouvez télécharger en format PDF. Le premier document a été créé avec Word en utilisant la police Times 12 points. Le second document a été créé en utilisant LaTeX. À vous de juger lequel est le plus lisible.

Cyrano de Bergerac, composé en Word.

Cyrano de Bergerac, composé en LaTeX.

Il est clair que le texte composé en LaTeX est plus lisible, plus agréable à lire. L’espacement entre les lettres et entre les mots, la disposition du texte sur la page en général, tout est fait en fonction de rendre la lecture plus confortable.

La beauté de LaTeX

J’aimerais aussi attirer votre attention sur un aspect moins connu des règles de typographie. Dans l’avant-dernier paragraphe de ces documents, repérez les mots « buffet » et « affiche ». Ils sont dans la dernière phrase. Vous remarquerez que les combinaisons de lettres « ff » et « ffi » ne sont pas traitées de la même façon par Word et LaTeX. Avec Word, on laisse les caractères normaux en place sans rien changer alors que LaTeX replace ces combinaisons de lettres en les « compressant » ensemble. C’est ce qu’on appelle des ligatures. Ces ligatures aident à rendre la lecture plus facile. Word ne supporte pas les ligatures.

Cependant, ce n’est pas le seul avantage que LaTeX possède sur Word et les autres traitements de texte. Je vous invite à visiter The Beauty of LaTeX pour y voir des exemples de ligatures anciennes, de variantes de police, de crénage ainsi que de nombreux liens qui explorent davantage l’univers de LaTeX.

D’autres liens

Si vous êtes intéressés à en apprendre plus ou encore si vous voulez commencer à utiliser LaTeX pour vos propres productions écrites, je vous donne quelques liens utiles.

Si vous possédez un Mac, tout commence avec MacTeX. C’est une distribution gratuite de Tex/LaTeX pour le Mac, complète et prête à utiliser. C’est celle que j’utilise. Tous les outils sont là pour produire des documents de qualité. Cette page donne aussi accès à tout un tas de ressources et d’aide pour commencer à utiliser LaTeX.

Vous trouverez ici quelques liens et ressources essentiels pour commencer à utiliser LaTeX. En particulier, l’essentiel The Not So Short Introduction to LaTeX 2e et le document LaTeX for Word Processor Users. Il est à noter que ces documents ont été produits à l’aide de LaTeX.

Advertisements

Written by Le barbare érudit

11 mars 2010 à 7 h 24 min

Publié dans Général

31 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Pour une graphiste, avoir le contrôle de la typographie est bien s’est primordiale. Y’a pas un logiciel qui va décider pour moi…Nah! Mais pour quelqu’un qui n’a aucune notion typographique, cet effectivement un outil génial. Terminé les pizzas all-dressed!

    Eldiablo Minouchka

    11 mars 2010 at 8 h 46 min

    • Je me suis peut-être mal exprimé… LaTeX possède probablement l’outil de composition typographique le plus avancé et le plus performant qui soit. Mais en plus, en apprenant les commandes, il est possible de contrôler parfaitement tous les aspects de la typographie d’un texte. Mais ce n’est pas « user friendly ».

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 12 h 30 min

      • Hum? J’ai Illustrator pour la typographie, assez complexe comme logiciel et Photoshop pour la retouche d’image… Peut-être que comparé à Word, le logiciel est plus performant, je n’en doute pas. Word c’est pénible et pas fait pour de la mise en page. Pour jouer avec de la typo j’imagine mal un outil plus performant que la suite Adobe. Je ne compare donc pas des tomates avec des tomates je pense! 🙂

        Eldiablo Minouchka

        11 mars 2010 at 12 h 53 min

      • J’ai fait exprès de comparer LaTeX avec Word parce que la comparaison est, au mieux, boiteuse et au pire, malhonnête.

        Mais on ne peut comparer LaTeX à Illustrator ou Photoshop non plus puisqu’il ne s’agit ni d’un logiciel de dessin vectoriel (Illustrator), ni un logiciel de retouche de photo (Photoshop). En fait, une comparaison plus honnête aurait été avec InDesign, le logiciel de mise en page d’Adobe.

        Par contre, LaTeX n’est pas facile à apprendre pour parvenir à faire tout ce qu’il est relativement facile de faire avec InDesign. La courbe d’apprentissage est assez abrupte.

        lebarbareerudit

        11 mars 2010 at 13 h 08 min

  2. Cher Barbare,
    Trouvant Word suffisant, je ne passerai pas mon temps avec le « LaTex ».
    Le contenu est, pour moi, tellement plus important que le contenant.
    Je préfère donc me consacrer au fond qu’à la forme. Je ne jugerai personne, non plus, sur son orthographe ou sa syntaxe, même si des erreurs peuvent rendre certains textes difficilement compréhensibles.
    Un beau blog dont le « bandeau » est régulièrement remplacé ne m’intéressera que si ce dont il parle présente de l’intérêt (pour moi).
    Je suis imperméable à l’art, je sais…
    Amitiés

    Armand

    11 mars 2010 at 10 h 06 min

    • « Le contenu est, pour moi, tellement plus important que le contenant. »

      Cette simple phrase justifie à elle seule la raison de passer à LaTeX. Avec ce logiciel, il n’y a rien à faire. On n’a qu’à s’occuper du contenu sans se soucier du contenant. LaTeX s’en charge pour nous.

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 12 h 31 min

  3. Merci de me faire découvrir – encore – une nouvelle chose!

    Quant à savoir si je préfère l’une ou l’autre… et bien j’en vois peu de différence à mon oeil. N’ayant pas trop le souci du détail, l’un ou l’autre des textes ne me dérange pas. Étant focusé sur le contenu j’oublie souvent la typographie.

    Et pour ce qui est de la mise en forme de mes propres textes, j’aime aussi avoir un certain contrôle. Ça ajoute au plaisir d’écrire que de m’occuper de la mise en page. Un petit côté personnalisé…

    demijour

    11 mars 2010 at 11 h 36 min

    • Je comprends que certains ne remarquent pas la différence entre les deux mises en page. Ceci dit, lorsqu’on les voit, il devient évident que la mise en page générée par LaTeX est supérieur à tout point de vue. Ne serait-ce que par la disposition du texte, le nombre de mots par ligne, l’espacement entre les lettres et les mots, le recours aux ligatures, etc.

      Pour plusieurs, ce ne sont là que des détails insignifiant, mais pour moi, ce sont des détails qui font une différence notable et qui ajoutent au plaisir de la lecture.

      Quant à m’occuper moi-même de la mise en page… je ne crois pas posséder suffisamment de talent en design pour me lancer dans une telle entreprise. Je préfère m’en remettre à des experts. Comme ceux de LaTeX.

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 12 h 50 min

      • Ça m’amène à vouloir te demander : aimes-tu toujours ton bidule Sony pour lire des livres? Ou justement la mise en page , les caractères etc… te dérangent aussi?

        Est-ce un logiciel qui se télécharge gratuitement (ne serait-ce que pour l’essai) ou faut-il l’acheter?

        J’ai rapidement regarder tes liens mais je n’y ai rien trouvé. J’ai peut-être regardé trop vite…

        demijour

        11 mars 2010 at 14 h 44 min

      • Comme j’imagine que tu utilises un PC, suis le lien suivant -> http://www.latex-project.org/

        À partir de là, tu pourras trouver toute l’information nécessaire pour t’en servir, si ça t’intéresse. Ceci dit, ce n’est pas un système facile d’utilisation au départ. La courbe d’apprentissage est assez prononcée au début.

        Je vais écrire un second billet sur ce sujet où je donnerai des exemples plus pratique!

        lebarbareerudit

        11 mars 2010 at 17 h 35 min

  4. Intéressant, j’avais déjà entendu un mot à ce sujet, mais maintenant ça me semble plus clair. Je vais y jeter un oeil, mais je vais rester avec mon bon OpenOffice pour le moment. Pour le moment, je ne vois qu’un avantage à LaTex que Eldiablo Minouchka remarque : l’aspect graphique.

    Gabriel

    11 mars 2010 at 11 h 49 min

    • Je me suis clairement mal exprimé. L’aspect le plus intéressant de LaTeX, c’est justement le fait qu’on a pas à ce soucier de l’aspect graphique. C’est le fait qu’on peut se concentrer sur le contenu, sur la structure du texte, sur le texte lui-même. C’est vraiment là où se trouve toute la puissance de LaTeX.

      Je vais écrire un second billet pour mieux faire ressortir cet aspect de LaTeX parce que c’est là, selon moi, que tout l’intérêt se trouve.

      À suivre…

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 12 h 35 min

  5. Il serait bien de déguster un bon scotch en appréciant ligatures et autres détails typographiques ou de mise en page, insignifiants pour certains (pour qui la bière ferait probablement aussi bien la « job » ;-)), mais oh combien agréables à l’oeil pour les autres.

    Merci de ton billet 🙂

    P.S.: Afin de dissiper toute équivoque, il m’arrive personnellement d’être du type bière-qui-fait-la-job quelques fois (à la pêche, par exemple), mais aussi, et sans doute plus souvent, d’avoir le feeling dégustateur aussi… Suis-je normal, doc ? 😉

    Sylvain

    11 mars 2010 at 15 h 10 min

    • Agréable? 🙂 Jouissif pour ma petite personne, l’équilibre des gris dans un texte, c’est magique! C’est une danse qui doit être parfaite…

      Eldiablo Minouchka

      11 mars 2010 at 15 h 43 min

    • Vous êtes tout à fait normal. Je bois de la Mol et des Single Malt.

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 17 h 42 min

  6. Bien intéressant, je ne connaissais pas encore ce logiciel…

    Loin de moi l’idée de glorifier Word, qui me donne l’occasion de proférer quelques jurons bien sentis de temps à autre, mais bon, voici:

    – Word (et Page d’ailleurs) incluent différents modèles de mise en page (que je n’utilise jamais, mais ça doit bien être utile à quelques personnes…)
    – Les styles permettent de reproduire une mise en forme de texte sans avoir à le faire manuellement plus d’une fois
    – De nombreuses options existent dans Word (même si elles ne sont pas aussi parfaites que dans les logiciels professionnels ou probablement LaTeX) :
    crénage, ligature, veuves, orphelines, lignes et paragraphes solidaires, espaces insécables, espacement entre lettres et ligne, césure automatique (et paramétrable), conditionnelle et insécable, et peut-être d’autres que j’oublie…

    Bref, je continue d’utiliser Word par conservatisme car j’y suis très (trop) habitué (quoique ça risque de changer… je ne supporte pas l’implantation du « ruban ») Ah, et aussi car EndNotes, logiciel de gestion de référence indispensable, y est intégrable. Je reconnais que LaTeX semble bien puissant, mais vraiment, du code, j’en ai ma dose 😛

    Laurent

    11 mars 2010 at 15 h 23 min

    • À lire ton commentaire, Laurent, ça me rappelle un autre avantage indéniable de LaTeX : tous les fichiers sont au format txt. Donc, même dans mille ans, il sera toujours possible de les ouvrir et d’en comprendre le contenu.

      Je sais que Word est un logiciel puissant et qui offre de très nombreuses possibilités d’édition. Mais je te jure que ça n’est rien si on compare à LaTeX. Mais comme je vais revenir sur ça bientôt, je n’en dirai pas plus pour l’instant.

      lebarbareerudit

      11 mars 2010 at 17 h 45 min

      • T’as bien raison! Maudits .docx créés seulement pour faire vendre plus de copies…

        Laurent

        12 mars 2010 at 16 h 02 min

  7. Merci pour tous ces précieux renseignements…

    fox

    12 mars 2010 at 7 h 11 min

  8. Oh, là tu me parles, mon barbare!
    Je connaissais pas LaTeX, mais pour une ex-designer qui persiste à programmer son site web dans bloc-notes (je tiens en horreur les logiciels WYSIWYG lorsqu’il est question de design web, parce qu’après je ne comprends plus mon code, tellement alourdi par une tonne de codes inutiles)… disons que j’aime bien l’idée de revenir à l’essentiel.
    Et puis tu as raison, le document final LaTeX est 100x plus agréable à l’oeil que le *#$*& de Times New Roman par défaut.
    Je n’ai qu’une question : qu’en est-il de la gestion d’images, de graphiques, de tableaux? C’est possible? Compliqué?

    Mahi

    12 mars 2010 at 18 h 59 min

    • Oui, tu peux tout contrôler avec LaTeX. Images, graphiques (et tu peux générer des graphiques vectoriel, mais c’est de la job) et tableaux sont tous supportés.

      Je travaille sur un exemple complet que je vais publier d’ici lundi. Promis.

      lebarbareerudit

      12 mars 2010 at 19 h 08 min

  9. […] un commentaire » Il me faut bien me rendre à l’évidence. En voulant montrer ce qu’est LaTeX, j’ai manqué mon coup. Je me suis mal exprimé. Je me reprends donc ici d’une façon […]

  10. Wow, très bonne information. J’hésitais avant de passer à Latex, mais je pense que je vais l’essayer. J’ai beaucoup de document à écrire et je passe trop de temps avec la mise en page.

    Est-ce que Latex offre un programme pour faire la correction orthographique?

    Roger

    1 août 2010 at 13 h 27 min

  11. Où trouver un correcteur orthographique ?
    http://www.grappa.univ-lille3.fr/FAQ-LaTeX/26.1.html

    Pachot

    25 août 2010 at 12 h 46 min

  12. salut

    Prenons les choses en cours..perso j’utilise les deux

    La force de Latex « L’aspect le plus intéressant de LaTeX, c’est justement le fait qu’on a pas à ce soucier de l’aspect graphique »
    Ajoutons une gestion intégrale de tout ce qui est attirail scientifique

    Mais c’est là que le bat peut blesser…pour écrire une thèse ou un mémoire rien à dire , plus il y a de poids plus on est content et on est guère avare de papier, Latex permet d’écrire des équations les unes au dessous des autres et c’est très lisible

    Si au contraire on cherche quelque chose de plus compact,par exemple une ou 2 formules (longues) dans du texte, ou pire deux ou trois lignes d’égalités, on voit avec horreur que l’on ne peut pas laisser Latex gérer seul la mise en page sous peine de voir les équation coupées en leur milieu…et on se retrouve à mettre des // ou de ~ de tout les côtés c’est à dire à faire de la mise en page en WYSIWY(DON’T)G..et c’est très très long….

    Latex permet de faire des tableaux..et d’insérer des graphiques…quant à dire que c’est plus facile ou rapide qu’avec Word j’ai des doutes quand même , surtout pour positionner une image (sans parler du format)

    michel

    28 octobre 2010 at 19 h 39 min

    • Toutes les critiques que tu soulèves sont tout à fait légitime. Mais je parle en tant que quelqu’un qui écrit sans image, sans tableau et sans formule mathématique. Que du texte. Et il est très facile de voir que la mise en page et la disposition générale du texte est beaucoup plus raffinée et belle avec LaTeX qu’avec Word.

      Cependant, il semble que certains logiciels spécialisés pour la mise en page donnent d’aussi bons résultats que LaTeX, on pense ici à InDesign d’Adobe entre autre. Une avenue à explorer?

      lebarbareerudit

      28 octobre 2010 at 19 h 46 min

  13. grâce à mes enfants étudiants, je découvre latex et cela me ramène au temps de ma jeunesse, dans les années 1985, ou l’on travaillait avec wordperfect.
    En vérité, la comparaison avec word est indue car latex n’est pas un traitement de texte : c’est un outil typographique, ce que word n’est pas.
    Peu de gens utilisent correctement word (en fait, j’en ai jamais rencontrés), car le gros intérêt de word et de son système de style, c’est de ne se consacrer qu’au fond, dans égard pour la forme. Tout le monde fait le contraire…
    Par ailleurs, en utilisant intelligemment word, on peut STRUCTURER ses idées au fur et à mesure de la prise de note à la manière d’un thinktank( fonction que personne n’utilise), ce qui est à l’opposé de Latex qui oblige de structure a priori et non a posteriori
    Ce sont donc deux outils totalement différents avec chacun leurs avantages et inconvénients.

    mai2012

    20 mai 2011 at 6 h 40 min

  14. […] déjà abordé ce sujet à deux reprises. Je parle ici de l’environnement de préparation de document […]

  15. Vos deux exemples ne sont pas comparables, le texte latex à des marges plus importantes qui accentuent la préciosité du texte. On peut faire la même chose avec word…
    Au final Latex c’est juste une belle typographie … ce faire suer à écrire un texte comme un code pour une belle typo, ça fait quand même sacrément cher payer la peinture métallisée !

    simox

    7 novembre 2012 at 17 h 14 min

  16. Certains commentaires me fait vraiment rire! Latex a été crée par un scientifique pour écrire des documents scientifiques (formules, tableaux,…) c’est ça son principal avantage. Ecrire des formules avec word prend des millions d’années. Je suis étudiant et j’écris beaucoup de doc scientifique et dès que le document est long, word devient très pénible à utiliser. Et je ne parle pas des modifications, une fois le doc terminé et qu’on veut le modifier, la mise en page de word s’effondre et il faut tout recommencer (c’est l’enfer). Avec latex pas de problème, quelque clics et hop une nouvelle mise en page parfaite.
    Je ne conseille pas latex à ceux qui n’ont en pas vraiment besoin, c’est difficile à apprendre. Mais pour moi c’est irremplaçable.

    radd

    15 décembre 2012 at 4 h 06 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s