Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Brève

with 10 comments

C’est une brève qui ne devrait pas en être une. Je me réserve une petite gène par rapport à ce sujet, mais je trouve essentiel de le mentionner, ne serait-ce parce qu’il me touche de très près. Une seul commentaire : c’est ce que j’observe ici depuis dix ans. Voilà. ‘nuff said.

Le nombre d’enfants inuits en détresse explose. À lire sur Cyberpress.

Publicités

Written by Le barbare érudit

14 décembre 2009 à 7 h 14 min

Publié dans Général

10 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Cher Barbare,
    Je vais généraliser, si tu me le permets (car ne connais pas le cas que tu signales)…
    Certaines ignominies sont acceptées pour toutes sortes de (mauvaises) raisons: coutume, religion…
    Si les détraqués qui les pratiquent ne sont pas rejetés par les autres, c’est surtout dû à un manque d’éducation.
    Pourtant, avoir un comportement « sain » (rejet de la pédophilie ou des mutilations sexuelles, par exemple) est tout aussi important que les déclinaisons latines ou les déterminants…
    Et il n’y a pas que les enfants qui en souffrent: les femmes aussi. Je pense au Sud-Kivu et à la RDC, quand les bourreaux, dans une envie de joindre « l’utile à l’agréable » n’utilisent pas le viol comme arme contre les plus faibles.
    On en arrive très vite à la notion de « valeurs universelles »… desquels certains groupes voudraient se soustraire.
    Lecture conseillée: agence de presse
    http://www.ipsinternational.org/fr/
    Amitiés

    Armand

    14 décembre 2009 at 8 h 38 min

  2. Voici le résultat d’un sondage Léger et Léger à propos de cette situation:

    C’est loin, c’est des Esquimaux, pis c’est normal: ils sont toujours paquetés parce qu’ils boivent les chèques qu’on leur envoie.

    – le Québécois moyen

    Le prof masqué

    14 décembre 2009 at 11 h 13 min

  3. J’aimerais utiliser mon devoir de réserve par rapport à ce sujet. La situation que j’observe est à toute fin pratique identique à la situation décrite dans cet article. Je n’en dirai pas plus.

    lebarbareerudit

    14 décembre 2009 at 19 h 26 min

  4. Il serait peut-être temps que les Québécois que nous sommes dirigent leur générosité vers le Nunavut plutôt que vers les « petits Chinois et autres destinations »!

    Donnons-leur les moyens de régler leurs problèmes de DPJ, mais donnons-leur sur tout « des familles d’accueil innu »! On peut les blâmer de « boire » les chèques que nous leur envoyons, mais je pense qu’il y a toute une éducation à y faire.

    Lâchons les « petits chinois » et aidons ceux qui sont sur nos terres. Controns la violence en les aidant à adopter un comportement « correct ». Cessons de les obliger à adopter un comportement de « blancs ».

    Dans ma famille il y a des Autochtones: ils savent comment se comporter de façon civilement acceptable! Pourquoi les Innu ne pourraient pas en faire autant?

    cendrillon

    14 décembre 2009 at 21 h 22 min

    • Ce ne sont pas des innus, mais des inuit. Les innus, c’est le peuple autochtone qu’on appelle aussi les montagnais.

      lebarbareerudit

      14 décembre 2009 at 21 h 35 min

  5. Barbare, je rêve de connaître ton opinion éclairée sur ce sujet, mais je sais que tu ne le peux pas.

    La dégradation des conditions sociales est un phénomène malheureusement trop connu chez TOUS les peuples autochtones du monde entier lorsque ceux-ci ont subi le choc des cultures avec une civilisation plus avancée technologiquement, plus organisée, plus dominante 😦

    Que ce soit les arborigènes d’Australie, les Innus de la Côte-Nord, les Inuit du Grand-Nord, etc.

    Malheureusement, l’autochtone a perdu ses repères sociaux ancestraux, cette ligne de conduite, cette structure sociale qui était la bonne autrefois, avant l’homme blanc, l’occidental qui vint changer la donne et il cherche toujours comment la retrouver.
    Bref, il ne peut vivre comme autrefois mais ne sait pas comment vivre maintenant.

    C’est une expérience semblable qu’on vécu la plupart des pays qui furent colonisés par les grandes puissances européennes (france angleterre espagne pays-bas) aux 17-18-19 ième s. Une expérience qui au temps de la décolonisation, lorsque les Européens se retirèrent, laissa des pays décapités de leurs élites, privés de leur patrimoine historique, de leur économie propre, de leur cohérence social, avec pour résultat la création des pays du tiers-monde….

    Je ne voudrais pas être défaitisme, mais je crains que les solutions ne soient pas faciles à trouver pour restaurer toute une structure sociale aussi défaillante.

    Je sais qu’ici, sur la Côte-Nord, les Innus d’Essipit (Les Escoumins ) se tournent vers le commerce, le tourisme, l’entreprise commercial pour tirer leur épingle du jeu.

    Je sais que l’instruction est un facteur clé, mais en même temps un jeune instruit risque de plus vouloir revenir la-bas non ? je me trompe peut-être (décidément je voudrais vraiment connaitre ton opinion sur le sujet)

    Éléonore

    16 décembre 2009 at 19 h 52 min

  6. Éléonore, ma chère Éléonore. Je ne sais pas si mon opinion est très éclairé. Je ne sais si mon opinion vaut plus que celle d’un autre. Et ce n’est certainement pas parce que je ne peux pas parler de ce sujet sensible et très émotif.

    Je le peux et je le fais à l’occasion. Mais j’ai pour principe de ne pas le faire trop. Je m’impose un devoir de réserve parce que je ne voudrais pas qu’on perçoive mal mes propos ou qu’on les reprenne à mauvais escient. Les communautés sont minuscules et tout le monde se connaît. C’est cette réalité que je veux en un sens protéger.

    Mais je crois qu’il y a effectivement beaucoup de travail à faire encore avant de dire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

    lebarbareerudit

    16 décembre 2009 at 20 h 18 min

  7. Mille excuses Barbare pour la mauvaise terminologie: j’enregistre.

    cendrillon

    16 décembre 2009 at 21 h 12 min

    • Ben voyons! T’as pas à t’excuser! C’est une erreur que font beaucoup de gens. Je me suis simplement permis de la corriger.

      Au plaisir!

      lebarbareerudit

      16 décembre 2009 at 21 h 15 min

  8. Entéka quand tu auras envie d’en parler, moi je vais t’écouter, parce que je connais personne qui a vécu cela comme toi.

    J’ai déjà lu sur le sujet (sur d’autres communautés autochtones) et c’était très prenant comme lecture.

    Éléonore

    16 décembre 2009 at 23 h 21 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s