Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Blizzard

with 14 comments

Je suis un homme vraiment comblé.

Ma femme, à mille lieues d’ici, s’occupe de moi en préparant ma commande d’épicerie qui m’est ensuite livrée par cargo. Environ deux fois par mois, elle me demande ce que j’ai besoin et elle le commande pour moi. Comme elle doit elle aussi préparer sa propre commande d’épicerie, elle me dit que ça n’est pas plus de travail pour elle de préparer la mienne en même temps.

Normalement, je reçois ma commande le vendredi ou le samedi. L’aéroport m’appelle pour m’informer que je recevrai quatre ou cinq ou six boîtes de cargo et que je dois venir les chercher vers 15 h 30. Je me présente donc à l’heure dite et je récupère mes boîtes, parfois celles d’autres enseignants qui attendent eux aussi leur épicerie.

Le blizzard a débuté vendredi soir. Les conditions se sont rapidement détériorées. L’avion n’est donc pas rentré vendredi soir. Je n’ai donc pas reçu mon épicerie. Toute la nuit, ma maison a été secouée par de violents vents. À mon réveil, samedi, le blizzard battait son plein. Visibilité presque nulle, des vents à plus 90 km/h, de la neige, de la neige et encore de la neige. Je n’ai pas reçu mon épicerie non plus.

Dimanche, petite accalmie. Petite. Les vents soufflaient encore à 90 km/h, mais la visibilité était meilleure. Pour une raison que j’ignore, cependant, l’avion n’est pas venu non plus. Toujours pas d’épicerie.

Lundi, blizzard. Mais pas la fin du monde. Nous sommes tous venus à l’école, la visibilité était acceptable bien que les routes étaient partiellement bloquées. L’avion n’est pas atterri encore une fois. Qu’arrive-t-il avec mon épicerie?

Mardi, blizzard. École fermée. On ne voit rien. Les routes sont impraticables. Y a des bancs de neige de plus d’un mètre dans les rues. Les rares véhicules qui osent s’aventurer sur les routes se retrouvent pris dans la neige. Ai-je besoin de vous dire que je n’ai toujours pas reçu mon épicerie?

Aujourd’hui, mercredi, toujours blizzard. La pire journée. L’école est fermée. On ne voit vraiment rien et les routes sont encore impraticables. Si vous êtes perspicaces, vous remarquerez que le blizzard dure depuis vendredi soir. Cinq jours. C’est le plus long blizzard que j’ai connu depuis que je suis au Nord. Pas le plus fort, ni le plus puissant, mais le plus long.

Ce qui fait qu’aujourd’hui, je n’attendrai pas mon épicerie en vain. Il y a peu de chance qu’elle rentre, donc je vais continuer de m’arranger avec les moyens du bord. Je ne suis pas à plaindre. Il me reste de la viande en masse. Et comme je suis un barbare, de la viande, ça me suffit.

Publicités

Written by Le barbare érudit

2 décembre 2009 à 10 h 35 min

Publié dans Général

14 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. C’est la faut du Père Noël ça! Il passe la souffleuse trop fort question que ses rennes restent pas pogné dans la neige

    Drew

    2 décembre 2009 at 11 h 35 min

    • En fait, comme je le disais à une collègue ici ce matin, j’avais l’impression d’être dans la barbe du père Noël.

      lebarbareerudit

      2 décembre 2009 at 13 h 12 min

  2. Drew a hâte de passer la souffleuse…
    Tu devrais aller rester dans le grand nord kin 😛

    Barbare, il te reste du vin au moins?

    Galadriel

    2 décembre 2009 at 11 h 45 min

  3. Cher Barbare,
    Il y a quand même un avantage au froid: ton surgélateur ne consomme rien actuellement!
    Tiens, sais-tu qu’on peut maintenant faire des supraconducteurs à des températures proches de celles de ta région, en hiver?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Supraconductivit%C3%A9
    Mais, il y a une chose dont les auteurs de science fiction (ils adorent les supraconducteurs) ne parlent jamais: la supraconductivité ne fonctionne que jusqu’à certaines densités d’énergie…
    Si cela t’intéresse, je crois qu’on vend des gadgets didactiques montrant qu’un courant « lancé » dans un anneau tourne en rond tout seul presque indéfiniment…
    Amitiés

    Armand

    2 décembre 2009 at 12 h 06 min

    • Ce qui peut paraître étonnant, c’est que durant un blizzard, les températures sont généralement plus douce que les jours avant et suivant le blizzard. Je ne connais pas exactement les raisons exactes de ça.

      D’ailleurs, il s’agit d’un indice de mauvais temps, lorsque les températures augmentent subitement durant l’hiver.

      Donc, actuellement, il fait plutôt doux. Mais ça va revenir à des normales saisonnières rapidement.

      lebarbareerudit

      2 décembre 2009 at 13 h 18 min

  4. La visibilité est donc suffisante pour lire les thermomètres par ce sale temps!

    Armand

    2 décembre 2009 at 13 h 56 min

    • Dire qu’avec ma Côte-Nord je me fais agacer chaque hiver par ma famille en Estrie lol

      On rit mais c’est pas très drôle quand dame Nature se fache ainsi et qu’elle remet les pendules à l’heure: c’est elle le boss et malgré nos prétentions à dompter la nature, celle-ci nous ramène à l’ordre.

      Bonne chance, j’espère que les choses sont déjà rentrer dans l’ordre et que tu as eu ton vin ou ta bière et ta bouffe et ton papier de toilette (dans cette ordre lol ) sinon il reste toujours à macher le cuir de botte, c,est ce que faisaient les explorateurs en détresse avant de mourrir de faim 😉

      Éléonore

      3 décembre 2009 at 12 h 03 min

  5. Mise à jour.

    Le blizzard a cessé hier après-midi. Ce matin, retour à la normale. Oui, j’ai bien reçu mon épicerie et je n’ai rien perdu. Tout était parfait. Enfin, c’est jeudi, jour de paye, une autre excellente raison de venir travailler.

    À plus tard.

    lebarbareerudit

    3 décembre 2009 at 12 h 53 min

  6. Je suis impressionnée, je l’admets.

    rougem

    3 décembre 2009 at 14 h 44 min

    • Je n’essaie vraiment d’impressionner personne. Je ne fais que rapporter ce que je vis et, dans ce cas précis, je n’ai même pas « romantiser » l’histoire. C’est tel quel.

      lebarbareerudit

      3 décembre 2009 at 21 h 13 min

  7. Ici, il tombe deux pouces de petite neige fine et ma blonde panique ! «on va manquer de tout !»
    Nous n’irons jamais vivre dans ton coin….

    Garamond

    3 décembre 2009 at 16 h 08 min

    • Disons que l’angoisse liée à la neige apparaît lorsque la neige tarde à apparaître. On aime ça, la neige. C’est la liberté, la neige ici.

      lebarbareerudit

      3 décembre 2009 at 21 h 17 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s