Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

La musique de Noël

with 16 comments

Je déteste la musique de Noël. Elle m’horripile, me fait dresser le poil sur la tête, m’écœure, m’énerve, c’est mauvais, mauvais, mauvais.

Et nous voilà entrés de plain-pied dans cette période de l’année où on va nous rebattre les oreilles ad nauseam avec cette horrible musique sirupeuse et infecte.

Pas content de faire de la mauvaise musique, tout un tas d’artistes flairant la bonne affaire et l’occasion d’engranger des revenus faciles, nous propose leur version de Petit papa Noël, du Petit reine au nez rouge et Joyeux Noël. Combien de versions différentes y a-t-il de chacune de ces pièces? 824 millions? Y as-tu moyen de faire preuve d’un peu de retenu, s.v.p.?

De plus, tout ce gaspillage de temps d’écoute à nous refaire passer encore et encore les mêmes morceaux pourrait être utilisé à des fins pas mal plus intéressante, comme par exemple nous faire découvrir de nouveaux artistes, la relève, élevés les consciences avec du classique et du jazz, ou même nous parler de littérature de façon intelligente!

Enfin, si la musique de Noël était si bonne, on ne l’écouterait pas seulement durant la période des fêtes, non? La « bonne » musique, je l’écoute toute l’année. Or, qui écoute Petit papa Noël en juin? C’est bien ce que je pensais.

On me dira : « Oui, mais, barbare, n’y a-t-il pas de la bonne musique de Noël? » Excellente question. À laquelle je répondrai qu’il en existe, mais comme elle est bonne et qu’on l’écoute toute l’année, pas seulement à Noël, elle a perdu son simple statut de « musique de Noël ». Un exemple : l’Ave Maria de Schubert. C’est bon en mars, en juin, en octobre et en décembre. Pas besoin de Noël pour en profiter.

Je vous laisse sur une très grande pièce de musique classique qui me fait dresser le poil sur les bras à tout coup : l’ouverture Tannhauser de Wagner. C’est tellement bon que ça me donne le goût de brailler à chaque fois.

Publicités

Written by Le barbare érudit

29 novembre 2009 à 11 h 03 min

Publié dans Musique

16 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Un excellent Wagner en effet. Pour moi, la parution d’un album de Noël par un artiste est une chronique de mort annoncée. Pathétique.

    Pendant qu’on y est, je te suggère l’écoute de cette oeuvre magnifique, Une Cantate de Noël d’Arthur Honegger…la dernière oeuvre de sa vie.

    Cette version est pas mal:
    http://itunes.apple.com/ca/album/id290271503

    frankybgood

    29 novembre 2009 at 11 h 34 min

  2. Tsk tsk tsk, détrompe toi, la musique de Noël peut tout aussi bien s’écouter en été, comme Roch Voisine nous le démontre sur sa chanson « Le Noël des campeurs »……………….. Ouais.

    Mahi

    29 novembre 2009 at 12 h 11 min

    • Ma chère Mahi, pourquoi ne m’as-tu pas convaincu, là… je m’interroge… est-ce Rock Voisine ou « Le Noël des campeurs » qui ne m’accroche pas… vraiment, j’hésite encore…

      lebarbareerudit

      29 novembre 2009 at 12 h 46 min

      • Ah, zut, j’étais si sûre de mon coup! Franchement, si cela ne te convainc pas, je ne vois pas ce qui le fera… 😉

        Mahi

        29 novembre 2009 at 19 h 15 min

  3. Moi, j’aime entendre un demi-douzaine des cantiques les plus connus mais PAS PLUSSSS !
    C’est la répétition qui me tue…

    Garamond

    29 novembre 2009 at 15 h 35 min

    • J’ai 38 ans, et ça fait 38 ans qu’on me rebat les oreilles avec les même pièces. Je crois qu’on a franchement dépassé les limites de la répétition raisonnable.

      lebarbareerudit

      30 novembre 2009 at 7 h 31 min

  4. Cher Barbare,
    Je t’ai mis en RSS dès ma « première lecture ».
    La variété de tes articles m’a convaincu.
    Pourtant, parler de rebattre (*) les oreilles avec des musiques de Noël qui ne font de mal à personne me semble un peu mesquin…
    Certains aiment les chanteurs populaires, d’autres (j’en fais partie) préfèrent le classique. D’autres encore adorent les sons des tribunes lors des matches de foot.
    Amitiés
    (*) Pour compléter ton érudition, rebattre: Au figuré. Répéter inlassablement, sans cesse. Rebattre cent fois la même chose. « Rebattre sans fin ces phrases plates qui courent partout. »(ALFRED DE MUSSET).

    Armand

    1 décembre 2009 at 2 h 17 min

    • Cher Armand,

      Merci pour la précision lexicale, j’ai pris le temps de corriger le texte.

      Maintenant, quant au fond de ton commentaire, je me réserve le droit d’écrire sur tous les sujets qui me touchent, en bien ou en mal, dans la mesure où les opinions émises n’engagent que moi. Que certains aiment la musique de Noël ne regarde qu’eux. Pour ma part, je déteste.

      Je crois avoir démontré au fil de mes billets que mes intérêts musicaux sont pour le moins diversifiés, mais la musique de Noël n’en fait pas partie.

      Amitiés.

      lebarbareerudit

      1 décembre 2009 at 7 h 11 min

  5. Cher Barbare,
    Pour la petite faute d’orthographe, (une erreur courante, en Europe aussi), il s’agissait surtout pour moi de voir comment tu acceptais la critique.
    Examen réussi haut la main. Pas mal pour un disciple d’Attila (où l’herbe ne repousse pas).
    Mes goûts sont incompatibles avec certaines « musiques »: J’ajouterai avec plaisir l’harmonica, le RAP et autres merveilles. (lol)
    Je t’ai mâché la besogne avec les températures décrites dans ton coin de paradis: l’herbe s’y vend au brin comme le muguet chez nous…
    J’avais trouvé des patates en boîte en Islande il y a quarante ans. Je suppose que ce sera la même chose (mais en pire) chez les pingouins!
    Au plaisir d’encore te lire très bientôt,
    Amitiés.
    P.S. Comme j’ai pris le train en marche, j’ignore où tu te trouves. Moi, c’est la Belgique…

    Armand

    1 décembre 2009 at 7 h 47 min

  6. Désolé Armand mais les pingouins, c’est au pôle Sud…le Barbare est à environ 20000km de là 🙂

    frankybgood

    1 décembre 2009 at 7 h 50 min

  7. Cher Barbare,
    Que dit mon dico?
    Pingouin: »en zoologie, oiseau marin des régions arctiques, au plumage blanc et noir, de la famille des alcidés ».
    Manchot; « en zoologie, oiseau palmipède des régions antarctiques. »
    Mais tu en sais probablement beaucoup plus sur la vie au grand nord que moi: Je ne suis qu’un scientifique retraité ayant passé ses dernières années d’activité dans un labo d’optique à l’air climatisé…
    Autant dire que je ne survivrais que quelques jours dans l’Arctique!
    Pour le prix des avions, j’ai eu le même problème en Afrique, mais c’était également l’employeur qui payait.
    De plus, je ne suis resté que quatre semaines sur place! Je suppose que l’on tient compte de ce que le kérosène vient de très loin, du problème des pannes éventuelles et du manque de concurrence.
    Amitiés
    P.S. Il faut que je pense à fermer la porte: il y a un méchant courant d’air dans mon salon. (lol)

    Armand

    1 décembre 2009 at 9 h 39 min

  8. Cher Barbare,
    Je crains de t’avoir confondu avec frankybgood car son commentaire est passé avant le tien.
    Je veux bien échanger des connaissances, mais l’optique diffractive et un sujet peu intéressant pour ceux qui ne s’en servent pas…
    C’est un peu comme la scolastique pour les inuits! 😉
    Je n’ai plus de blog non plus car je ne résiste pas bien aux trolls. (Petite nature, je sais.)
    Amitiés

    Armand

    1 décembre 2009 at 9 h 51 min

  9. Je déteste la musique de Noël et je déteste Noël. Mais cette musique est savoureuse, merci de la découverte!

    Eldiablo Minouchka

    28 février 2010 at 20 h 58 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s