Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Logical Song

leave a comment »

Je veux m’inscrire en dissidence avec les paroles de certaines chansons. Celles-ci, entre autres.

When I was young, it seemed that life was so wonderful,
a miracle, oh it was beautiful, magical.
And all the birds in the trees, well they’d be singing so happily,
oh joyfully, oh playfully watching me.
But then they sent me away to teach me how to be sensible,
logical, oh responsible, practical.

En écoutant cette célèbre pièce de Supertramp, ce matin, ça m’a frappé comme une tonne de brique en plein visage.

N’ai-je pas le droit d’être émerveillé par la nature, par la poésie, par la beauté (et la laideur!) du monde et, en même temps, vouloir le comprendre, l’analyser, l’étudier?

N’ai-je pas le droit d’être sensible à la littérature et logique et pragmatique dans ma vie?

Est-ce que l’un exclut nécessairement l’autre?

Non.

Je peux pleurer en écoutant « La mamma morta » et chercher à en apprendre davantage sur l’évolution des êtres vivants. Je peux m’émerveiller du génie de l’homme dans ses créations les plus folles et les plus extravagantes tout en conservant mon esprit critique face à la bêtise humaine.

Je ne vois pas pourquoi je devrais opposer poésie et science, littérature et mathématique, philosophie et évolution.

Publicités

Written by Le barbare érudit

28 novembre 2009 à 11 h 04 min

Publié dans Général

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s