Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Élucubrations du vendredi

with 3 comments

Il me reste moins du tiers d’une bouteille de tequila. C’est vendredi soir et je m’apprête à écrire des insanités. Je commence la soirée avec un peu de musique classique, histoire de m’adoucir les mœurs avant de tomber dans quelque chose de plus sérieux, de plus violent, de plus agressif.

Y a le billet de Cannelle, Non, je ne grandirai pas, qui m’a touché ce soir. Il est venu toucher une corde sensible. C’est le genre de sujet qui me porte à réfléchir sur qui je suis, sur l’image que je renvoie de ce que je suis et sur l’idée que se font les gens de moi. Je me demande, comme Cannelle le dit si bien, si :

C’est important d’avoir l’air intelligent si tu veux être quelqu’un dans la vie. Tu ne voudrais pas avoir l’air d’un idiot qui s’entoure d’idiots.

Mais est-ce que je veux vraiment avoir l’air intelligent? Est-ce que je m’entoure d’idiot? Je l’ai souvent dit à ceux qui me connaissent que je n’ai que peu de tolérance pour la bêtise et la connerie humaine. Ce qui ne veut pas dire que je sois moi-même intelligent. N’est-on pas toujours le connard d’un autre?

Pourquoi est-ce que j’écris? Qu’est-ce que j’ai à dire? Est-ce que ce que j’ai à dire est intelligent? Pertinent?

En fait, je n’en sais rien. Oui, j’écris pour être lu, mais j’écris aussi pour moi, parce que je ressens ce besoin d’écrire sur tout et sur rien, sur des sujets qui me touchent, qui provoquent en moi une réaction, qui m’intéressent.

Le billet de Cannelle me rappelle aussi ce film avec Melanie Griffith, Quand l’esprit vient aux femmes, où la femme d’un riche industriel se fait enseigner les bases à connaître afin de pouvoir entretenir des conversations intéressantes lors des soirées mondaines. On réalise rapidement qu’elle est la seule à avoir réellement lu les livres dont on parle lors de ces rencontres! Exactement comme le dit Cannelle :

C’est mieux de lire le résumé sur Wikipedia et faire comme si. Tu sauves la face et t’as l’air intelligent. C’est encore mieux si tu insistes sur le fait que tu as détesté. C’est ça être adulte. Faire des trucs qu’on déteste et tenir bon juste pour en parler. Foucault t’endors, ça t’a pris des mois finir ton premier, mais t’es un homme maintenant, tu l’as fait.

J’espère ne jamais sombrer dans cette vacuité. Si jamais ça m’arrive, faites-moi signe! Surtout toi, Cannelle!

Publicités

Written by Le barbare érudit

27 novembre 2009 à 20 h 46 min

Publié dans Général

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ça fait 3 heures que j’écris, mes propres billets, des commentaires,etc…je ne peux arrêter. Pis là, fallait que je vienne voir si tu avais épistolé avant de passer à l’horizontale…Phoque! J’en ai pour une autre heure! 🙂

    La plupart des idiots, ne savent pas qu’ils le sont mais ont très rarement l’audace de s’entourer de gens intelligents (à la limite, c’est une extension du principe de Peter). Par contre, il y a beaucoup de gens intelligents qui s’entourent volontairement de cons…pour se sentir encore plus intelligents!

    Je te connais suffisamment, ai partagé suffisamment de montées de lait sur les cons qui nous entourent de force pour savoir que, comme moi, tu ne le ferais pas volontairement. Même que tu n’hésiterais pas, comme moi encore une fois, à écarter un intelligent de ton cercle s’il avait le réflexe de lui-même s’entourer de cons pour se croire plus intelligent!

    Ceci dit, avoir le goût d’être lu quand on écrit n’a, à mon avis, absolument rien à voir avec le fait qu’on soit intelligent ou un champion du monde des cons à la Pignon. C’est la nature humaine qui fait qu’on aime se savoir intéressant pour les autres. Paradoxalement, j’en ai rencontré plusieurs de ce genre de gens qui crient haut et fort se foutre éperdument de l’opinion que les gens ont d’eux et qui sont très fréquemment incapables de vivre sans l’approbation populaire!

    D’ailleurs, en terminant, en tant que l’humble intelligent que j’ose m’auto-proclamer, j’évite à tout prix Wikipédia…car contrairement à un outil scientifique et encyclopédique, énormément de contenu…….vient de cons!

    frankybgood

    28 novembre 2009 at 2 h 57 min

  2.  »Pourquoi est-ce que j’écris? Qu’est-ce que j’ai à dire? Est-ce que ce que j’ai à dire est intelligent? Pertinent? »

    Je ne sais pas pourquoi tu écris mais je viens tout juste de lire plusieurs de tes billets et je dois avouer que même ceux dont le sujet est pour moi moins pertinent deviennent tout de même pertinents après quelques mots. Tu as définitivement, pour moi, cette façon d’écrire qui accroche.

    volage

    29 novembre 2009 at 3 h 13 min

    • Merci volage.

      Si je t’accroche, tant mieux. Il m’arrive parfois d’être satisfait de ce que j’ai écrit, alors qu’à d’autres moments, je me dis que j’aurais dû ne pas le faire.

      J’imagine que c’est le calvaire de tous ceux qui écrivent (je n’ose pas encore m’auto-proclamer écrivain).

      lebarbareerudit

      29 novembre 2009 at 7 h 49 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s