Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Une visite qui tombe à point

with 23 comments

Mercredi, je pars.

Je prends quelques jours pour aller visiter ma famille à Kangiqsualujjuaq. Ceux qui me suivent depuis un petit bout, de même que mes amis, savent que ma femme et moi avons décidé, d’un commun accord, de nous séparer temporairement, moi acceptant le poste de direction d’école à Quaqtaq, elle demeurant à Kangiqsualujjuaq pour y compléter son année en tant qu’enseignante.

Je l’ai déjà dit, nous trouvons ça difficile. La vie de couple à distance, c’est pas l’idéal. Vraiment pas. Et, je l’ai déjà dit aussi, elle me manque énormément, de même que ma fille.

Je vais donc les visiter quelques jours justes avant la rencontre des directions d’écoles qui aura lieu à Kuujjuaq la semaine prochaine. Je vais nécessairement en profiter pour passer un maximum de temps avec ma femme et ma fille sachant que je ne les reverrai qu’à Noël pour nos vacances des fêtes.

J’ai quitté Kangiqsualujjuaq pour des raisons professionnelles. Je voulais poursuivre une carrière en administration scolaire et le poste n’étant pas disponible là, j’ai dû me résigner à m’expatrier dans une autre communauté. Ce fut une des décisions les plus difficiles que j’ai eues à prendre.

Je me suis profondément attaché à Kangiqsualujjuaq. Y ayant vécu près de dix ans, une grande partie de ma vie, de même que la majorité de la vie de ma fille, s’y est déroulée. Je suis arrivé qalunaat, et j’en repars Kangiqsualujjuamiut.

J’ai d’ailleurs appris, à force de parler avec ma fille et ma femme, que les gens s’intéressent à moi davantage depuis que je suis parti que lorsque j’y vivais. Les élèves, pour qui j’étais le « most boring teacher ever », trouvent maintenant que j’étais le meilleur enseignant qu’ils n’aient jamais eu… bon, je me fais dire un peu la même chose maintenant en tant que directeur. Je ne m’en fais donc pas avec ça.

J’imagine que c’est la même chose partout. Présent, on dérange, on nuit, on est des empêcheurs de tourner en rond. Lorsque nous partons, nous devenons soudainement des héros, des gens extraordinaires, de grands citoyens du monde. On n’a qu’à penser à tous ces disparus dont on chante systématiquement les mérites tout en occultant les défauts. Je me sens un peu dans le même moule.

On n’oublie jamais son premier amour. Comment peut-on? Le coeur qui bat la chamade, le bas du dos qui élance, la sueur qui nous couvre, l’angoisse, l’appréhension, l’attente… tout ça marque. Kangiqsualujjuaq a été mon premier amour au Nunavik. Et cette petite communauté aura toujours une place de choix dans mon coeur.

Y retourner me donnera la chance non seulement de passer du temps avec ma famille, mais de me replonger l’espace de quelques jours dans une vie antérieure qui me manque et que j’ai tant appréciée.

Publicités

Written by Le barbare érudit

10 novembre 2009 à 7 h 52 min

Publié dans Général

23 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tu parle de Quaqtaq comme si c’était une région éloigner par rapport à Kangiqsualujjuaq ? Pauvre toi, pour moi l’un ou l’autre c’est à l’autre bout de la terre !!! Incroyable ! Faut que ça soit une vraie vocation… Que d’admiration !

    Bon séjour avec ta famille !

    mon'oncle ti-guy

    10 novembre 2009 at 9 h 23 min

    • Ben… j’ai deux avions à prendre pour m’y rendre… ça va me prendre toute la journée pour aller de Quaqtaq à Kangiqsualujjuaq.

      Merci pour tes bons mots. Mais franchement, je n’ai pas besoin de l’admiration des gens. Je fais ce métier parce que c’est ce que je sais faire et j’aime vivre au Nord. Pour moi, ce n’est pas un sacrifice.

      J’y reviendrai dans un prochain billet.

      lebarbareerudit

      10 novembre 2009 at 9 h 27 min

  2. Quand on part ou quand on meurt, on devient tout à coup bourré de qualités ! Le monde oublie nos défauts, nos erreurs….

    Garamond

    10 novembre 2009 at 9 h 39 min

    • C’est ce que j’ai essayé de dire et que je crois. Il semble que le sens critique fond à vue d’oeil dès que les gens quittent… et je trouve ça triste.

      lebarbareerudit

      10 novembre 2009 at 10 h 57 min

  3. Et bien, pour ma part, je ne t’admire pas du tout, loll! Tu es fou!? J’sais pas comment tu fais ça; laisser ta femme et ta fille… Moi j’ai de la misère à découcher une nuit seulement!

    Tu avais une job, dans un village qui te fait vibrer, en compagnie de ta petite famille et tu as choisis une ambition administrative??!

    Il semble bien évident que tu vis difficilement ce changement en ayant tout de même une raison: ton ambition, alors que de son côté elle vit seule pour ton propre bonheur! WoW! Vu d’ici, très humblement, c’est une foutue bonne femme que tu as là!

    Même si de commun accord, les ambitions détruisent souvent des familles et pour une kyrielle de facteurs, les ambitions finissent aussi par détruire des hommes. Il faut quelque fois savoir s’en prémunir par l’appréciation…

    T’es fou! T’es fou!! loll

    Vieux Singe

    10 novembre 2009 at 10 h 42 min

    • C’est ça que j’aime avec toi. Tu me dis « les vrais affaires », sans détours, sans fioritures, directement et comme elles sont.

      J’ai envoyé une copie de ton message à ma femme (qui vient rarement lire mon blogue) parce que je suis certain qu’elle appréciera ta franchise et ton style.

      Merci vieux singe.

      Et oui, je suis fou.

      lebarbareerudit

      10 novembre 2009 at 11 h 13 min

      • Les vraies affaires pour quelqu’un qui me semble vrai!

        Les vraies affaires pour quelqu’un qui me semble avoir la force nécessaire, l’humilité nécessaire…

        Les vraies affaires pour quelqu’un qui peux me renvoyer la pareille, m’autoriser cette marque de respect!

        Sinon, j’perdrais pas mon temps à « tataouiner » quoique la légèreté d’un sujet est régulièrement bénéfique.

        Merci à toi…

        Vieux Singe

        10 novembre 2009 at 11 h 40 min

  4. Mais t’es crissement fou pareil! loll

    Vieux Singe

    10 novembre 2009 at 12 h 38 min

  5. @Vieux Singe
    Si tu beurre trop épais y va finir par prendre ca personnel! 😉

    mon'oncle ti-guy

    10 novembre 2009 at 12 h 51 min

    • Mon’oncle stie!

      Ben non, fais toi en pas avec ça! C’est toi mon meilleur!! loll

      Je le flatte pour mieux y rentrer dedans le temps venu, loll!

      Bon, j’viens de dévoiler une stratégie… ;0)

      Vieux Singe

      10 novembre 2009 at 14 h 40 min

  6. Mon cher Vieux Singe, si tu crois m’effrayer avec de telles stratégies, bonne chance. N’oublie pas que je dois affronter des hordes d’ados boutonneux et baveux tous les jours, qui ne respectent rien, pas même leurs propres parents, et que « me faire rentrer dedans », comme tu le dis si bien, est ici un sport national dont se sont épris les jeunes.

    Je suis prêt!

    lebarbareerudit

    10 novembre 2009 at 23 h 42 min

  7. Pour le bénéfice de tes lecteurs mon cher Amiral barbare, quelques notes explicatives à ton sujet.

    Voyez-vous chers copains blogueurs, je connais très bien votre dévoué barbare. Je le considère comme un de mes meilleurs amis, une sorte de muse, de conscience, de vieux sage même s’il a moins de chandelles que moi.

    Croyez-le fou si vous voulez mais comme j’ai passé moi-même 9 ans au village voisin de Quaqtaq (Kangiqsujuaq…attention, ne pas confondre avec Kangiqsualujjuaq… »grande baie » et « très grande baie » en passant), je peux vous dire que tout ce qu’il a écrit sur le Nunavik et les Inuit est 100% vrai (bon, mettons 99% pour éviter la grosse tête sous son chapeau vert). Je peux également vous dire que mon coeur est encore là-haut et que je pourrais bien y retourner l’an prochain puisque mon poste m’y est toujours protégé…que la toundra, le Nunavik, les inuit, après tant d’années, ils sont ancrés au plus profond de soi…

    Mais ce que j’ai surtout envie de vous dire, c’est que j’ai eu le privilège d’accompagner mon Amiral dans son processus décisionnel (comme il l’a fait pour moi souvent) et que tout est réfléchi…à la limite, il est Cartésien mon barbare. Surprenant pour un gars de Lettres vous me direz…pas tant que ça quand on connait l’homme.

    Ce que vous ne savez peut-être pas par contre, c’est qu’il m’a accompagné de très près dans mes batailles syndicales pendant plusieurs années. C’est là que vous pouvez le traiter de fou si ça vous chante… »Quoi? de syndicaliste à boss??? »….

    Ahhh mais là encore chers gens…si on connais le barbare, on sait que de passer à la direction n’est qu’une tribune différente pour aider les jeunes. Et à ce titre, je n’oserais pas une seule seconde à aller même enseigner dans son école!

    Le barbare, c’est un vrai…jusqu’au fond des trippes. C’est un vrai, c’est un grand, c’est mon barbabe et c’est mon Ami-ral!

    Salut mon vieux. Prends ton pied à fond!

    frankybgood

    11 novembre 2009 at 0 h 35 min

  8. Câlisse, Frank, t’as l’air d’une groupie!

    Bon, ben, marci! Sti.

    lebarbareerudit

    11 novembre 2009 at 1 h 34 min

  9. Ce que j’aimerais donc visiter ce coin de pays, les Inuits, ce peuple si fier de lui, cette toundra si vaste et sa faune si diversifiée (mais moins peuplée qu’auparavant, due au réchauffement climatique)… 🙂

    taximan535

    11 novembre 2009 at 2 h 49 min

  10. Mon Nelson, moi je vous trouve très très courageux et je vous admire toi en particuliè, Mélanie et Maxime. Je suis certaine que cette année sera après coup un expérience des plus profitable pour vous trois malgré les sacrifices que cela vous oblige a faire
    Je vous aime très très fort.
    Passe une SUPER belle fds avec les tiens
    J’ai vraiment hâte de te serrer dans mes bras
    maman xxxx

    Ta mere Patricia

    11 novembre 2009 at 9 h 59 min

  11. Profites bien de ce petit moment à George avec ta famille. Il ne reste que quelques semaines avant Noël !!

    PS: Mon élève n’ira pas à Quartaq finalement, il reste à Tasiujaq. Il est bien ici et la dame qui s’en occupe s’en occupe vraiment bien. Par contre, tu as surement mon élève Patricia qui est arrivé lundi. On s’en reparlera !!

    Nancy_BP

    11 novembre 2009 at 11 h 25 min

    • Ça va aller très vite d’ici nowel. Tu as raison. J’en profite donc au maximum en ce moment.

      Pour ton élève, aussitôt que je reviens à Quaqtaq, je vais m’occuper de ça.

      lebarbareerudit

      13 novembre 2009 at 9 h 40 min

  12. Mais maudit que ça doit être excitant de les retrouver. J’pense à toi quand j’écoute la Manic de Georges D’or. 😉

    Cannelle

    12 novembre 2009 at 14 h 10 min

    • Pièce de circonstance, s’il en est. Et oui, c’est très excitant de les revoir. Mais en contrepartie, c’est très déprimant lorsque je quitte.

      lebarbareerudit

      13 novembre 2009 at 9 h 43 min

  13. Allo, juste un petit mot pour te dire que je pense a toi et que je t’aime tres tres fort
    Bon courage mon Nel dans quelques semaines tu seras avec tes amours…..ta femme et ta fille
    j’ai bien bien hâte de te voir
    maman xxxx

    Ta mere Patricia

    19 novembre 2009 at 9 h 21 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s