Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Brève 5

with 6 comments

On a attrapé deux bélugas aujourd’hui au village. Les quotas étant atteint, ça sera donc tout pour cette année.

En une heure, les animaux étaient dépecés et divisés. Efficace.

La communauté est en liesse ce soir.

Publicités

Written by Le barbare érudit

5 novembre 2009 à 22 h 22 min

Publié dans Général

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Moi j’me suis acheté un steak à l’épicerie! loll

    C’est fou ton affaire!!

    Tu déstabilise assez facilement mes bases citadines… ;0)

    Le Vieux Singe

    5 novembre 2009 at 22 h 39 min

    • On m’a souvent reproché ça, en effet.

      Tu devrais voir ma fille mangé des coeurs de lagopèdes cru pendant que je déguste le foie encore chaud et frais dans la toundra lorsque je viens d’en abattre quelques-unes.

      lebarbareerudit

      5 novembre 2009 at 22 h 42 min

  2. Alors barbare, dis-moi donc, ça goûte quoi le béluga?

    Mahi

    5 novembre 2009 at 23 h 51 min

    • Quelle intéressante question.

      Je n’ai pas goûté à la viande de béluga. Seulement à ce qu’on appelle le « mattaq », c’est à dire à peu près l’équivalent de la couenne du porc.

      Donc, traditionnellement, ça se mange frais, là, dès que la bête est prise. Les Inuit s’en prennent des bouts qu’ils découpent et se partagent.

      À mon humble avis, ça n’a pas grand goût. À peine une légère arôme de mer noyé dans la sensation extrêmement huileuse et grasse qui envahit la bouche. Mais surtout, à cause de la partie dure sous le gras, c’est comme tenter de mastiquer un morceau de pneumatique. Au bout d’un moment, tu te fatigues la mâchoire à tenter de broyer ça et tu finis par l’avaler.

      Tu connais le Kong, ce gros jouet de caoutchouc pour chien? Ça doit avoir à peu près la même consistance.

      lebarbareerudit

      5 novembre 2009 at 23 h 58 min

  3. Reste qu’il semble que le mattak soit la première source de l’importante vitamine C pour les Inuit.

    Moukmouk

    6 novembre 2009 at 22 h 37 min

    • Le mattaq ainsi que tous les produits dérivés de la mer. Et aussi les baies qu’on peut ramasser toute l’année durant. Il y a beaucoup de petits fruits : bleuets, camarine rouge et noire, plaquebière. Tous ces petits fruits se conservent durant l’hiver sous la neige. C’est d’ailleurs toujours drôle de marcher sur une montagne peu enneigée et de laisser de longues traces bleues et noires dans la neige derrière nous.

      lebarbareerudit

      6 novembre 2009 at 22 h 43 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s