Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

RIP

with 2 comments

Christian Mistral, sur son blogue, au sujet de Falardeau qui nous a quitté :

Je souhaite que t’aies eu le temps de partir content, il ne faut à la fin qu’un instant sans douleur, du moins veux-je le croire; une seule, lucide et sereine seconde suffit, à mesurer sa vie: je crois que tu auras souri.

Criss que c’est beau. Merci Christian.

Publicités

Written by Le barbare érudit

27 septembre 2009 à 9 h 43 min

Publié dans Général

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Du grand art!

    Merci Christian

    Le Belle Banane

    27 septembre 2009 at 22 h 01 min

  2. Ha ce Christian…
    Quel don il a!

    L'Adulescente

    27 septembre 2009 at 23 h 09 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s