Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Passe-Partout, ou l’art d’idiotiser les enfants

with 7 comments

J’abhorre Passe-Partout.

J’abhorre tout ce que ça représente, tout ce qui en découle, tout ce qui s’y rattache de près ou de loin. Et j’abhorre tout ce qui y est relié, que ce soit Disney, les Télétubbies, Caillou et toutes ces affaires gnangnan qu’on trouve autour des enfants.

Comprenez-moi bien. J’aime les enfants. J’aime ma fille plus que tout au monde. Et j’aime tous ces jeunes à qui j’ai enseigné et avec qui je dois travailler tous les jours.

Je n’aime pas ce qu’on tente d’en faire avec ces fameuses émissions qu’on dit éducatives.

Le premier constat que je pose sur ces émissions pour jeunes, c’est l’infantilisation qu’on y pratique. Plutôt que de prendre le temps d’éduquer les jeunes en les traitant en enfant responsable, de leur parler comme on parle à des égaux, pas à des demeurés, on a beaucoup plus de chance de les aider à progresser et à apprendre les codes dont notre société se sert pour gérer les rapports entre humains. D’ailleurs, c’est ce qu’on recommande dans l’apprentissage des langues. Parler aux enfants d’un ton normal, comme on parle aux autres personnes autour de soi. C’est la façon la plus rapide de leur faire apprendre leur langue.

Ce n’est évidemment pas tout. Il y a aussi cette volonté sous-jacente à vouloir se substituer au rôle parental. Je veux dire par là qu’avec l’offre toujours plus importante d’émission « éducative » sous forme de DVD ou proposé dans la programmation des diverses chaînes, il est très tentant pour le parent de laisser l’enfant en face de l’écran, la conscience tranquille, se disant que l’enfant est entre bonnes mains puisque c’est « éducatif ».

À ce sujet, l’enfant à peut-être plus à apprendre par les jeux en tant que participant actif plutôt que récepteur passif devant la télévision. En tant que participant, il peut expérimenter et mettre en pratique ce qu’il vit tous les jours, le confronter à la dure réalité des jeux de rôle avec ses parents, ses amis. Et ça, c’est, à mon humble avis, beaucoup plus éducatif qu’une émission.

Mais il y a plus. Cette offre éducative n’est au fond que le reflet d’une société axée sur la performance à tout prix, ce désir de transformer ce petit chéri en un Einstein, un Crick ou un Bombardier. La peur en tant que parent de « manquer à son devoir » de donner toutes les chances à son enfant de pouvoir s’élever jusqu’au sommet, le plus rapidement possible. Quand a-t-on oublié que l’enfant à le droit de jouer sans que ça soit « éducatif »? Qu’il a le droit de s’amuser, de faire des bêtises, de se salir, de regarder Goldorak sans qu’on se culpabilise de le voir perdre son temps? Quand?

Cette obsession de la performance m’irrite presque autant que la tendance infantilisante. Pourquoi ne pas oublier l’éducatif un peu pour prendre le temps d’être simplement avec ses enfants, par simple plaisir, sans les traiter comme des imbéciles, sans les idiotiser?

Publicités

Written by Le barbare érudit

26 septembre 2009 à 15 h 13 min

Publié dans Général

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. J’accroche mec…

    Mais il se fait tard je vais te revenir sur ce demain matin café bien en main!

    Une parenthèse comme ça en passant ( T’as écouté le dernier CD de Chloée Ste-Marie? Il m’a fait penser à toi cet album… Même si je ne cause pas Innu)

    À demain 😉

    Drew

    26 septembre 2009 at 23 h 12 min

    • comment fais tu pour écrire si facilement? Tu t’exprime de façon très claire.
      Bien sûr tout le monde ne peux être en accord avec toi mais moi ta maman je suis très fière de toi et c’est avec beaucoup de fierté que je recommande a tous ceux que je connais d’aller te lire
      Bravo mon champion LÂCHE PAS
      Je t’aime
      maman xx

      Ta mere Patricia

      27 septembre 2009 at 7 h 35 min

  2. Nous n’attendons que ça que les enfants performes aujourd’hui , ils ont des agenda plus remplis que des premiers ministres , on attend même plus d’eux qu’ils soient des enfants . Je suis belle-maman et il y a une année j’étais indigner car une des mes belles filles avait bcp trops de cours le soirs ; basket , ballady et un autre chose et c’est note s’en ressentait et elle était tjrs fatiguer et à ce moment la quand ils sont seul et pas  » entertainer » , ils ne savent même plus jouer …

    Catou

    27 septembre 2009 at 7 h 49 min

  3. Je ne suis pas d’accord! 😉

    Enfin, d’où je viens Passe-Partout a fait un travail extraordinaire. N’oublions pas que cette émission a été créée pour remplacer la pré-maternelle et la garderie auprès d’enfants défavorisés afin qu’ils soient en mesure de bien s’intégrer à la maternelle.

    D’autre part, je n’ai jamais vu ce que vous décrivez dans Passe-Partout, soit la recherche de l’enfant parfait, le culte de la performance. Au contraire.

    Là où je crois que Passe-Partout a pu blesser, c’est qu’on a donné la parole à l’enfant. Une fois que les petits ont été capables de dire « j’aime / j’aime pas », « je veux / je veux pas », les parents se sont retrouvés complètement dépassés. Avant cette époque les enfants suivaient leurs parents et faisaient ce qu’on voulait qu’ils fassent, on leur interdisait presque d’avoir une opinion.

    Cannelle

    27 septembre 2009 at 9 h 17 min

    • Jamais je ne me suis attendu à ce que mes écrits fassent toujours l’unanimité. D’ailleurs, j’aime provoquer. Ça sera une première ici. Et l’unanimité m’effraie. Une des rares choses qui en soit capable. Non pas que je sois plus brave ou plus inconscient que mes frères et soeurs. C’est simplement dans ma nature.

      Ceci dit, je n’ai pas écrit que Passe-Partout était coupable du dernier vice que je soulignais de gros traits bien gras. Ce que je dis, c’est que Passe-Partout s’inscrit dans un courant qui vise cet objectif. Un précurseur, peut-être?

      lebarbareerudit

      27 septembre 2009 at 9 h 36 min

  4. Maman qui répond, c’est touchant….

    Garamond

    27 septembre 2009 at 9 h 22 min

  5. La place de l’enfant, son idendité, sa personne, ont pris une telle ampleur depuis quelques temps, qu’évidemment, les excès se font légion!
    Avant, on n’avait pas le droit de donner son avis sur quelque sujet que ce soit, encore moins à table, aujourd’hui, c’est tout juste si l’enfant ne décide pas du sujet qu’on va traiter au repas, voire même du menu!!
    Alors, il est vrai que ce n’est pas facile de trouver l’éducation idéale, sans trop en faire, le tout étant de trouver l’équilibre entre nous, parents, avec nos exigeances, et notre enfant, tout en sachant qu’en effet il demeure enfant pendant cette période d’éducation, et que ses « bêtisesé le font évoluer aussi! Si vous vous avez besoin de conseils en matière d’éducation pour, parmi les inombrables sites qui traitent du sujet de l’enfant, je vous recommande d’ailleurs d’aller faire un ptit tour sur trucs-enfant.com, c’est un site qui traite de l’éducation de l’enfant, et qui vous donne plein de petites astuces dans la dure tâche que se révèle être notre rôle de tous les jours: des parents en quête de l’éducation idéale!!!

    trucs-enfant.com

    28 septembre 2009 at 4 h 00 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s