Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

New York

with 4 comments

Il faut parfois attendre avant d’écrire sur un sujet. On appelle ça « prendre du recul ». S’il y a une chose que je regrette aujourd’hui, c’est bien celle d’avoir pris du recul avant d’écrire ce voyage que nous avons fait, toute la petite famille, à l’été 2008.

Ce n’est pas un hasard si, aujourd’hui, je me décide à écrire cette petite aventure remplie de moments de bonheur et de joie, de découvertes tranquilles et d’émerveillement : c’est la faute à Moonlady qui, sur son blogue, y relate sa propre expédition.

Parfois, tel un parfum fugace, un seul mot déterre plus de souvenirs que mille histoires…

Minou et moi avions préparé ce voyage depuis plusieurs mois déjà. Tout a commencé le jour où je suis tombé sur Fallingwater, le chef-d’oeuvre architectural de Frank Lloyd Wright, le célèbre architecte Américain.

Fallingwater

Mais surtout, c’est lorsque j’ai su qu’elle était facilement accessible par voiture que Minou et moi avons décidé de nous y rendre afin de visiter cette merveille architecturale. Mais voilà, tant qu’à se rendre là, Minou propose de nous rendre aussi à New York! Je n’étais pas chaud à l’idée, déjà que le voyage s’annonçait assez long… mais elle m’a convaincu et nous avons mis sur pied un itinéraire digne des plus grands voyageurs intrépides.

Nous allions donc nous rendre de Montréal jusqu’à Fallingwater, en Pennsylvanie. De là, nous nous rendrions à Philadelphie, histoire de nous baigner d’histoire Américaine, et ensuite, nous irions terminer tout ça glorieusement à New York afin de nous vautrer dans la luxure et de nous laisser tenter par tout ce que l’homme à de plus raffiné à offrir en fait de déchéance.

Ça nous a pris plus de 11 heures pour nous rendre à la première étape de notre petit voyage. C’est long, 11 heures en voiture. Il vient un temps où on ne trouve plus rien à se dire, où les chansons à répondre n’entraînent plus de réponses et où l’ennui devient le seul refuge devant la folie. Les paysages ne changeant guère, nous avions très hâte de finalement voir cette magnifique demeure dont on a tant parlé.

Comme nous avions roulé de jour, nous avons couché en chemin, à environ une heure de Fallingwater. Nous avions réservé notre visite pour le lendemain matin, et nous sommes arrivés parmi les premiers, frais et dispo après une nuit de repos bien méritée.

Extraordinaire!

Je n’ai pas d’autres mots pour décrire cette visite. S’attarder au génie des hommes est probablement le plus beau voyage qu’on puisse faire. Le découvrir via leur réalisation en visitant une de leurs oeuvres uniques est un moyen de se rapprocher de ce qui fait la beauté de l’être humain.

Premier contact avec Fallingwater

Je suis littéralement tombé amoureux de cette construction. Non seulement est-ce beau, tout a été conçu et réalisé avec un souci du détail maniaque et chacun des aspects de cette demeure est le résultat d’un choix éclairé visant l’harmonie, l’intégration et l’utilité.

Vue du foyer

Les quelques photos que j’ai prises ne rendent pas vraiment justice à la beauté et à l’intégration de l’architecture avec son environnement. Pour en prendre toute la mesure, il faut le voir. D’autant plus que cette visite a été l’occasion de découvrir un très grand architecte qui a osé dépasser les limites de son époque en brisant les chaînes du conformisme des années 30.

Minou et moi avions terriblement peur de voir notre fille s’emmerder lors de la visite. Nous ne nous doutions pas à quel point c’était tout le contraire qui allait se produire. Notre fille buvait les paroles de notre guide. Ses grands yeux pétillaient d’intérêt pour chaque explication. En un mot, elle a tripé!

Mais ce n’était que la première partie de ce petit voyage. Nous devions nous rendre à Philadelphie.

View Larger Map

De loin la partie la moins intéressante du voyage. À part la « Liberty Bell », il n’y avait que le « Philly Steak », légendaire sandwich chaud spécialité de Philadelphie, pour nous accrocher un petit sourire au visage. Vite, nous avons filé vers la grosse pomme : New York!

View Larger Map

Et là, quelle surprise nous y attendait! Nous sommes arrivés en fin de journée, et nous nous sommes dépêchés de nous rendre sur Times Square. Comme dans les films! Les lumières, le monde, LE MONDE!, partout des milliers de gens courants, pressés, et les centaines de panneaux lumineux qui ne cessent de vous harceler à coup de publicité tapageuse!

Deux jours. C’est tout ce que nous avions prévu. Nous nous sommes donc empressés afin d’en profiter au maximum. Toute une commande. Je veux dire, on pourrait passer sa vie à New York et ne jamais avoir tout vu! Nous avons fait des choix. Nous orienter en prévision d’un futur second voyage et visiter un musée : le Metropolitan Museum of Art, un des plus grands musées d’art au monde.

Rue achalandée à New York

Ce qui m’a le plus impressionné de New York, c’est l’architecture. Magnifique, grandiose, le détail et le travail qu’on y retrouve, tout ça m’a vraiment fait voir un autre côté à cette mégalopole que je ne soupçonnais pas.

L'Empire State Building

D’autant plus que je m’attendais à n’y voir que du béton et du verre, je me retrouve face à mille édifices tous plus beaux les uns que les autres. Une attention du détail, un travail d’orfèvre, des bas-reliefs magnifiques, des frises, etc. Je ne savais plus où donner de l’oeil!

Détail d'architecture à New York

Et même les immeubles plus modernes accrochaient l’oeil. On a qu’à penser au fameux magasin Apple sur la cinquième avenue, véritable oeuvre d’art avec son cube géant qui sert à la fois de porte d’entrée sur un univers sous-terrain où la pomme règne et d’immenses publicités pour la marque de Cupertino.

Magasin Apple de New York sur la cinquième avenue

Mais la plus belle et la plus grande visite que nous avons eu la chance de faire, c’est le Met. Une vie n’aurait pas suffi; nous n’avions que quelques heures. Nous courrions afin d’avoir suffisamment de temps pour tout voir. Tout voir? Impossible. Nous avons donc fait des choix. Déchirant. Et encore une fois, alors que nous pensions avoir à traîner notre fille de force, elle s’est retrouvée sous le charme de l’histoire et de l’art.

Que ce soit l’Égypte ancienne, la Rome antique, l’époque médiévale, la Renaissance et j’en passe, nous aurions souhaité avoir des semaines afin de tout lire, de tout voir, de tout écouter. Il y a tant à faire ici! Et ce n’est qu’un musée! New York en compte des dizaines, dont certains des plus grands dans leur domaine respectif.

Plutôt que de dépenser une fortune pour dormir à New York, nous avons logé au New Jersey où le prix des hôtels est beaucoup plus abordable. Mais pour nous rendre à Times Square, nous n’avions aucune idée des moyens à utiliser. Qu’à cela ne tienne, après quelques questions bien posées, nous avons fini par utiliser le système de transport en commun qui relie New York à ses banlieues. Pour moins de cinq dollars pour toute la famille, nous nous rendions à Times Square en quelques minutes. Ça vaut la peine de se renseigner.

Enfin, la bouffe. Assez ordinaire, merci. Je sais qu’on trouve le meilleur et le pire aux États-Unis. J’imagine que nous n’avons eu droit qu’au pire cette fois-ci.

Publicités

Written by Le barbare érudit

15 septembre 2009 à 23 h 17 min

Publié dans Général

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. je suis allée à NY en juin 2009, un pur émerveillement.
    Par contre très déçue par la bouffe, faut dire que nous n’avions pas un assez gros budget pour s’offrir des 4 etoiles tous les jours, c’était plus déli, mac do, burger et starbuck!

    see you

    Stouf

    16 septembre 2009 at 4 h 54 min

  2. Merci pour la visite guidée m’sieur! Je connaissais pas Fallingwater et c’est vraiment impressionnant!

    Drew

    16 septembre 2009 at 8 h 13 min

  3. Wouah! Vraiment nice Fallingwater !!!! Mon weenekd à NY a été une pure merveille, et le groupe avec lequel on était, a été une petite famille le temps de 3 journées qui ont passées trop vite selon moi 🙂

    Pour ma part, la bouffe a été VRAIMENT bonne et pas que des 4 étoiles. La guide avait réservé dans de bons petits restos pas trop chers 🙂 J’ai mangé Brésilien, Italien, Mexicain et … Américain aussi 😀

    Bien contente de t’avoir inspiré ce billet 🙂 Merci de nous avoir partagé tout ça 😀

    Moonlady

    16 septembre 2009 at 10 h 14 min

  4. @stouf : New York, j’ai eu un véritable coup de coeur pour cette ville. C’est certain que je vais y retourner encore plusieurs fois. Quant à la bouffe, disons que je vais fouiller davantage la prochaine fois.

    @Drew : Fallingwater… je manque de mots pour décrire et partager tout ce que je pourrais dire sur ça. C’est véritablement une oeuvre architecturale majeure. Rien de moins. D’ailleurs, elle a été choisi par la société des architectes américains comme l’oeuvre architecturale la plus importante de l’histoire des États-Unis. Je crois que je devrai écrire un billet complet juste sur cette visite.

    @Moonlady : Tu sais, je n’ajouterai rien à ce que j’ai déjà dit, je ne ferais que me répéter. Mais je peux comprendre que tu as trouvé New York une pure merveille. J’abonde dans le même sens.

    lebarbareerudit

    16 septembre 2009 at 19 h 34 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s