Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Le tiers monde numérique

with 4 comments

Est-ce que le Canada serait devenu membre du tiers monde numérique? C’est ce que laisse croire ce matin la lecture de cet éditorial du Devoir où Marie-Andrée Chouinard soulève le retard important que prend le Canada en matière d’accessibilité à la toile.

En août dernier, l’OCDE a démontré que les Canadiens doivent payer en moyenne 4 $ le mégabit par seconde (mesure utilisée pour marquer la vitesse de transfert des données sur Internet), contre 0,07 $ au Japon, 0,25 $ en France et 0,34 $ en Corée du Sud. Une véritable offense, d’autant plus choquante que le consommateur, justifié pourtant de s’offusquer de ce décalage, ne semble pas s’en préoccuper.

Publicités

Written by Le barbare érudit

11 septembre 2009 à 8 h 08 min

Publié dans Général

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Cet article est enrageant.

    Les fournisseurs d’accès Internet et vendeurs de cellulaires rient de nous, en nous chargeant trop cher, parfois même, pour un service qui ne sera jamais disponible. Par exemple, vous vous abonnez à un forfait et on vous garantie 10 mb/sec en aval et en amont, vous réalisez que vous n’atteignez jamais la vitesse de croisière que vous a fait miroiter le ti-clin du service à la clientèle. Vous rappelez, on vous informe que les installations dans votre quartier ne permettent pas d’atteindre 10mb/sec, vous demandez donc un crédit. On vous le refuse et vous êtes engagés avec cette entreprise pour 24 mois à payer un forfait sans avoir le service pour lequel vous payez.

    Il y a pire encore. Vous vous abonnez à un forfait illimité. On sait tous ce que « illimité » veut dire non? Après deux mois, votre fournisseur d’accès Internet vous envoie un courriel vous sommant de consommer moins de bande passante, car même si vous êtes abonnés à un forfait illimité, il ne faut pas exagérer, laissez-en pour les autres!

    Ce que je me demande c’est : Est-ce que les entreprises d’ailleurs sont simplement moins gourmandes qu’ici ou sont-ce les gouvernements d’ailleurs qui ont fixé des limites pour éviter les abus et ont forcé le développement du réseau en zone rurale? Ou alors sommes-nous les seuls à blâmer? Le fait qu’on achète n’importe quoi, justifie qu’on nous vende n’importe quoi…

    Cannelle

    11 septembre 2009 at 12 h 10 min

  2. Tu lis dans mes pensées, Cannelle.

    lebarbareerudit

    11 septembre 2009 at 17 h 01 min

  3. Les monopoles dans toute leur laideur…

    Drew

    11 septembre 2009 at 23 h 11 min

  4. Tu me donnes une idée de billet, toi, là. Je m’en vais écrire ça tout de suite. À lire plus tard…

    lebarbareerudit

    11 septembre 2009 at 23 h 13 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s