Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Encore de la peine

leave a comment »

Manon Cornellier écrit ce matin dans le Devoir un puissant texte sur les incohérences du gouvernement Harper en ce qui touche la peine de mort. En voici un court extrait :

On pourrait dire qu’ils ménagent la poule et l’oeuf, ou qu’ils jouent sur tous les tableaux, ou, plus crûment, qu’ils sont hypocrites. Il n’y a pas d’autres mots, car la peine de mort, on est pour ou contre. Et quand on est contre, on l’est pour tous, peu importe la tronche de la personne ou la nature du crime commis.

Je ne peux qu’applaudir à un tel texte tellement il reflète mes propres convictions sur ce sujet. C’est une pierre supplémentaire à ajouter à l’édifice que bâtissent les conservateurs. Et j’espère qu’un jour ces pierres formeront un immense mur qui enfermera à tout jamais ces reliques venues du moyen-âge.

Publicités

Written by Le barbare érudit

29 juillet 2009 à 7 h 51 min

Publié dans Politique fédérale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s