Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Désemparé

with one comment

Je me sens las et désemparé, comme le titre du poème de Gaston Miron repris par Plume Latraverse sur l’album 12 hommes rapaillés. La fin de l’année scolaire avec sa multitude de menus travaux à accomplir m’empêche de profiter pleinement de mon temps pour écrire autant que je le souhaite. C’est donc le coeur lourd que je retourne à mon ouvrage afin de la terminer, cette année.

Publicités

Written by Le barbare érudit

3 juin 2009 à 14 h 28 min

Publié dans Général

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je sais très exactement comment tu te sens.
    Je me sentais comme ça la semaine dernière encore.
    Courage, ça achève! Vraiment!

    Hortensia

    3 juin 2009 at 21 h 45 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s