Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Consommation et phoque

with 4 comments

Lors d’un précédent billet, je m’insurgeais contre le désir du parlement européen d’interdire la vente des produits du phoque. J’ai soulevé qu’il n’y avait aucune logique derrière le fait de trouver barbare l’abattage des phoques comparé à la prise de poisson.

Maintenant que c’est fait, je crois qu’il faut aller plus loin dans la réflexion.

Un fait demeure : cette décision du parlement européen est purement basée sur des arguments émotifs dénués de toute considération logique. On interdit la vente des produits du phoque sous prétexte qu’il s’agit là d’une pratique barbare. Je cite ici un extrait du préambule de cette décision :

(3) La chasse aux phoques a soulevé de vives inquiétudes auprès du public et des gouvernements ▐sensibles au bien-être des animaux, en raison de la douleur, de la détresse et des autres formes de souffrance infligées à ces animaux lors de la mise à mort et de l’écorchage tels qu’ils sont la plupart du temps pratiqués .
(Le gras est dans le texte original.)

Ce que j’exprimais dans mon précédent billet à ce sujet trouve toute son explication dans ce préambule. Plutôt que de faire face à la réalité de l’abattage, on préfère s’enfoncer la tête dans le sable et éviter le sujet. Allez lire le billet de mon collègue blogueur Moukmouk à ce sujet : il explique ça avec beaucoup d’éloquence et je me permets de le citer dans ce contexte :

Au final, je demeure persuadé qu’il est nécessaire à chaque humain qui veut manger de la viande, d’au moins une fois connaître le prix du sang. Tuer, l’égorger, le saigner, l’éventrer, sentir l’odeur écœurante des viscères chauds, tailler la viande, simplement pour que le lien avec la vie se fasse dans la tête de celui qui mange, et qu’il respecte l’animal qui a donné sa vie pour que la vie continue.

Je ne saurais mieux dire.

Mais tout ça, je crois que c’est symptomatique d’un plus grand problème qui afflige notre société. Si on se permet de défendre les droits du phoque plutôt que les droits d’un autre animal, c’est qu’il existe une hiérarchie dans la valeur qu’on doit accorder aux animaux. Ainsi, il appert que le phoque et les animaux domestiques (chats et chiens) se trouvent à appartenir à une classe supérieure d’animaux qui méritent un traitement particulier alors que les poissons et les cochons, eux, leur sont inférieurs et n’ont pas droit à un tel traitement.

Cette hiérarchisation trouve, à mon avis, sa source dans la société de consommation et sa pensée qui domine actuellement notre société. L’idée même de la consommation repose sur la loi de l’offre et de la demande, donc sur la possibilité de choisir. Choisir, c’est hiérarchiser, évaluer diverses options et à la fin, c’est de ne pas mettre sur le même pied les choix offerts.

Ce que je veux dire ici, c’est que cette décision d’interdire le commerce des produits du phoque est symptomatique de la société de consommation dans laquelle nous vivons actuellement. Elle en est le prolongement naturel, l’aboutissement d’un processus dans le rapport qui lit les humains et les animaux.

Publicités

Written by Le barbare érudit

7 mai 2009 à 21 h 40 min

Publié dans Général

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. La France qui fait partie de la communauté européenne et à qui on doit la « très consciencieuse et très conscientisée » Brigitte Bardot, qu’est-ce quelle pense cette fameuse France des oies que l’on gave jusqu’à ce qu’elles en crèvent pour faire du foie gras? Et que penser du fameux canard confit dont nous nous régalons tous? Allons-nous au Canada arrêter d’importer l’excellent foie gras de la France parce que ça cause des cirrhoses aux oies?

    Mon grand père a travaillé une bonne partie de sa vie avec les chevaux et lorsque je lui disais que les Français adoraient la viande chevaline, les cheveux lui dressaient sur la tête. Les meilleures charcuteries proviennent de l’Europe alors il doit bien s’en égorger du cochon dans cette partie du monde. Je crois que s’il fallait tous adopter l’attitude de l’Union Européenne dans le dossier de la chasse aux phoques, nous devrions tous du jour au lendemain, arrêter de manger de la viande et bouffer du pissenlit par les racines.

    Michel Dallaire

    14 mai 2009 at 12 h 56 min

    • @Michel Dallaire « nous devrions tous du jour au lendemain, arrêter de manger de la viande et bouffer du pissenlit par les racines. » –> Nous sommes omnivores et nous avons besoins d’acide aminés essentiels qu’on ne retrouve pas ou en trop faible quantité dans les végétaux –> Carences !
      Ensuite je dirais même plus, arrêter toutes expériences et recherches où l’on utilise l’animal. Il a déjà des campagnes de végétariens prosélytistes qui commence à pulluler disant en gros « vous êtes cruelles car vous mangez de la viande » :s A cela s’ajoute les antivivisectionniste/animal activist qui veulent interdire l’utilisation d’animaux en laboratoire.

      Au final on va finir ma manger de l’herbe (tiens quand j’y pense on ne digère pas la cellulose) et ne plus pouvoir se guérir, soigner et comprendre comment fonctionne la vie (au sens large du terme). Super !

      Concernant la chasse au phoque, je ne connais pas le dossier. Mais je pars du principe où si on le chasse c’est dans le but de se nourrir. On le fait avec des vaches, des cochons, du poissons, des escargot (en France), des insectes dans d’autre contrée. Le phoque en fait partie et a toujours fait partie de cette relation « proie-prédateur », un déséquilibrer de cette relation entrainera de conséquence, trop de proie ? pas assez de prédateur ? ou inversement ? Je ne sais pas le nombre actuelle de phoque et a combien ils vont être dans quelques années. Mais il serait intéressant de ce pencher là dessus.

      Helran

      19 juin 2009 at 10 h 47 min

  2. FUCK FUCK FUCK FUCK YOUUUUUU

    Blablabla

    16 décembre 2009 at 8 h 44 min

    • Je ne suis pas certain de comprendre le fond de cette argumentation, ma foi, fort éloquente.

      Peut-être un peu plus de détails seraient appréciés.

      lebarbareerudit

      16 décembre 2009 at 11 h 52 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s