Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Sur le lac avec les jeunes

with 6 comments

Dsc00745

Nous sommes sorties aujourd’hui, mes collègues et moi, avec les élèves du secondaire français. Il devait bien faire -20 °C et si on y ajoute le facteur vent, ça devait descendre à -40 °C.

Bref, un superbe après-midi!

Ce qu’il y a de merveilleux lors de ces sorties, c’est que la relation qui s’établit entre les élèves et leurs enseignants ne repose plus sur un rapport hiérarchique, mais simplement sur une franche camaraderie et une confiance mutuelle que tout est sous contrôle.

Dsc00735

Chaque fois que nous sortons, les élèves apprécient ce lien affectif qui nous unit et qui rend la communication plus significative. Les élèves gagnent à nous connaître dans un autre contexte que le seul contexte scolaire et, en tant qu’enseignants, nous sommes en mesure de mieux apprécier leurs qualités et leur débrouillardise dans un environnement qui leur est familier et naturel.

Dsc00736

Aujourd’hui, les élèves étaient invités à essayer les mouches qu’ils ont fabriquées dans le cadre d’un cours à option. Une de nos collègues fabrique des mouches depuis de nombreuses années et elle a décidé de monter un projet scolaire pour transmettre cette connaissance aux élèves.

Dsc00737

Nous nous sommes donc rendus au Lac de la vieille femme. Les élèves avaient emmené leurs mouches et après avoir percé plusieurs trous dans la glace, ils y ont plongé ces hameçons afin de tenter de taquiner la truite. Ce fut peine perdue.

Dsc00741

La température, bien qu’ensoleillée, était frigorifique. Et le vent, cinglant. Sur le lac, il n’y avait aucun abri et nous étions donc exposés à tous les vents ce qui rendait la pêche assez pénible. Rapidement, les élèves se sont plaints d’avoir froid et nous ont demandé de rentrer au village. Ce que nous avons fait.

Quelle merveilleuse fin de journée!

Publicités

Written by Le barbare érudit

10 décembre 2008 à 16 h 24 min

Publié dans Affaires scolaires

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je trouve que c’est une tres belle photo mais je n’arrive pas a te retrouver

    je t’aime
    Maman xoxoxoo

    Ta mere Patricia

    2 février 2009 at 19 h 48 min

  2. super j’ai vraiment hate d’y aller

    Ta mere Patricia

    2 février 2009 at 19 h 49 min

  3. […] Sur le lac avec les jeunes Chiant Les toilettes L’intimidation Le tableau Je ne veux pas Aputik Ça, c’est mon texte préféré, et de loin. J’espère que vous l’aimerez autant que j’ai du plaisir à l’écrire. L’âge de la plénitude Je ne crois pas Athéisme, prise 2 Deux pôles […]

  4. C’etait tellement froid!!!

    Igulik Emudluk

    19 octobre 2009 at 18 h 55 min

  5. Sérieux, si je n’avais pas mon petit hom je crois que je me planifierai un voyage dans votre coin de pays.

    Un jour j’ai dis: « contrairement aux autres qui rêvent de prendre leur retraite en Floride ou dans les Caraïbes, moi c’est dans un pays froid comme l’Alaska que je voudrais être »

    Il y a dans le froid quelque chose qui m’attire, qui me donne de l’énergie, de la force.

    La chaleur me tue, m’endort, me rend amorphe.

    C’est peut-être pour cela que les aventures du gars en voilier sur un pole (j’ai un vrai blanc de mémoire et pourtant je l’ai vu en conférence et plusieurs reportages) me fascine.

    C’est pour cela aussi que l’Asie me fascine. C’est autre chose que ce que l’on connait. C’est de dépaysement. C’est un mode de vie et une culture à découvrir.

    demijour

    20 janvier 2010 at 12 h 43 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s