Le barbare érudit

Je mange du phoque cru avec mes mains en lisant du Baudelaire.

Le rire

leave a comment »

J’ai le rire clair de ces jeunes filles devant une chambre rose et blanche. Je suis attentivement le déroulement de cette crise et je me considère privilégié parce que, dans quinze ou vingt ans, je pourrai dire à mes petits-enfants : « J’y étais! »

Publicités

Written by Le barbare érudit

3 décembre 2008 à 7 h 54 min

Publié dans Politique fédérale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s